Actualités

Enlisement de la grève du SLECG : Paul Moussa Diawara appelle les syndicalistes au « patriotisme »

Le Syndicat Libres des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) à l’origine de la grève en cours a rejeté la proposition du gouvernement relative payement par tranche des 40% qui figurent dans leurs points de revendications.

En marge d’une réunion tenue dimanche, 11 mars 2018 au siège du RPG-Arc-en-ciel, Paul Moussa Diawara allié du parti au pouvoir a plaidé les syndicalistes d’accepter la proposition du gouvernement pour mettre fin à cette grève.

Le directeur général de l’Office Guinéen de Publicité (OGP) a appelé les syndicalistes au patriotisme.

« On pensait qu’on était dans la grève, mais après tout ce que le gouvernement a proposé, il y a eu un rejet total. Là, on ne comprend plus rien. Si le gouvernement avait refusé, c’était cela le problème. Mais il a accepté le principe de payer les 40% dont les premiers 10%. Je pense que cela pouvait servir à la décryspation de la crise… J’en appelle au patriotisme des syndicats. Il s’agit de notre avenir et de la République de Guinée. Je pense que c’est déjà une victoire pour eux, que le gouvernement accepte le principe. Il faut que les syndicalistes lancent l’appel aux enseignants de sortir immédiatement de cette crise. C’est dans l’intérêt de la République », a lancé Paul Moussa Diawara.

Il faut noter que cette grève qui fera une semaine demain 12 mars fait courir un risque énorme d’une année blanche à la Guinée surtout compte tenu de la position intransigeante des syndicalistes.

 

 

Mamadou Sagnane

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top