A LA UNE

Attaque de la Radio Espace FM : Elie Kamano dément toute implication

La radio Espace FM, située dans la commune de Matoto a subi la colère des jeunes dans la matinée de ce lundi, 12 mars 2018. Ces jeunes seraient du parti au pouvoir.

Accusé d’être le leader qui a conduit ce groupe de jeunes, l’artiste Elie Kamano, contacté par un reporter de mosaïqueguinee.com, trois heures après cette attaque, donne sa version des faits.

« Moi, j’étais avec les jeunes à Yimbaya. Nous sommes venus jusqu’à la mosquée Fofana. Là, nous nous sommes arrêtés. Les jeunes voulaient qu’on aille à Matoto. Je leur ai dit non. On ne va pas à Matoto, parce que arrivé à Matoto, certains ont tendance à aller casser des boutiques, s’en prendre aux biens des autres et portez le chapeau à la tête de la personne ou du leader qui a conduit le mouvement. C’est ainsi que nous nous sommes arrêtés à Yimbaya. J’ai livré mon message dans lequel je donne 3 jours au gouvernement, c’est-à-dire jusqu’au jeudi pour la réouverture des classes et si cela n’est pas fait, nous prendrons tous la rue », a-t-il expliqué.

Par ailleurs, Elie Kamano dément ces allégations portées contre lui. Il soutient que son groupe ne s’est jamais approché des locaux de ce média,  à plus forte raison l’attaquer.

« Après notre meeting à Yimbaya je suis rentré avec mon staff. Arrivé à la maison et à ma grande surprise, j’apprends que les jeunes du RPG ont attaqué la radio Espace FM. Encore une fois, je le réitère que ce n’est  pas mon groupe qui a attaqué la radio Espace FM. Pas du tout. C’est après notre départ que les jeunes se sont attaqués cette radio », a rassuré Elie Kamano.

Reste donc à savoir si les enquêtes seront ouvertes pour situer les responsabilités et mettre aux arrêts les auteurs de cette attaque afin qu’ils répondent de leurs actes devant les tribunaux.

 

Affaire à suivre…

 

Bouka Barry

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top