Actualités

Grève du SLECG : Dabola frôle la colère des élèves

Située à 410 kilomètres de la capitale Conakry, la préfecture de Dabola à failli vivre encore la colère des élèves venus du collège Babilya, et celui du lycée collège Barry Diawadou, les deux principaux de la préfecture, nous a informé ce matin le directeur préfectoral de l’éducation de Dabola, joint au téléphone dans la matinée de ce lundi par un reporter de mosaiqueguinee.com.

Selon Morlaye Condé, c’est tôt ce lundi que les élèves, comme ils l’ont fait la fois dernière, ont voulu manifester pour exiger l’ouverture des classes. Heureusement pour nous depuis leur première manifestation, nous avons mis un comité en place pour les sensibiliser.

« Comme vous le savez les classes sont fermées depuis maintenant un mois à Dabola tout comme dans la capitale et dans les autres villes  de la Guinée. Fatigué de rester à la maison, ils ont décidé pour une deuxième fois de manifester ce matin  pour l’ouverture des classes. La fois dernière, nous avions mis en place un comité composé des responsables de la préfecture, de la commune, des religieux et des parents d’élèves, des leurs mobilisations. Dès la mobilisation des élèves ce matin, nous les avons sensibilisés, leur donné des conseils pour ne pas qu’ils descendent manifester. Et nous pensons bien que cet appel semble être compris en ce sens que les uns commencent à rentrer paisiblement chez eux. Nous ferons de notre mieux pour ne pas qu’ils manifestent », a rassuré le directeur préfectoral de l’éducation de Dabola.

À rappeler que dans le centre de la capitale, les élèves sont depuis ce matin dans la rue pour exiger eux aussi l’ouverture des classes. Surtout à Kaloum, la ville connue pour son calme habituel, mais qui est aujourd’hui en ébullition.

 

Nous y reviendrons……….

 

Bouka Barry

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top