Actualités

Ville morte: le constat de notre reporter

Comme annoncé ce  lundi, 12 mars, l’opposition  guinéenne a appelé à une  journée ville morte pour toujours  protester toujours exiger la publication de vrais résultats  des élections communales du 4 février dernier. .
Tôt ce matin, la circulation a été paralysée par des  jeunes du côté  de Hamdallaye jusqu’à Bambéto. Des jeunes  y avaient déjà érigé des barricades vers 8h pour  bloquer la circulation.Le commerce y tourne aussi au ralenti. Boutiques  et magasins sont fermés.

En revanche, la circulation du coté de Cosa, endroit réputé aussi pour des échauffourées est très fluide. L’on y aperçoit les quelques voitures qui s’ébranlent vers l’autoroute. Mais le commerce y est aussi paralysé, seules quelques boutiques étaient ouvertes.
Les forces  de l’ordre déployées à cet endroit y veillent au grain. Cependant, à  Hamdallaye, Bambéto, au moment où nous quittions les  lieux, il n’y  avait  pas de forces de l’ordre.

 

 

Aissata Barry

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top