Actualités

SMB/WINNING : plus de 6 milliards Gnf donnés à 41 riverains (Publirportage)

Le Consortium Winning, via la Société Minière de Boké (SMB), a procédé mercredi, 14 mars 2018, au payement d’un montant de 6 milliards 459 millions 555 mille 280 francs guinéens à 41 personnes dont 24 femmes, ayant en commun le fait d’être impactées par l’exploitation du Plateau 6 Est du permis de la Société française Alliance Minière Responsable (AMR) dans la sous-préfecture de Tanènè, préfecture de Boké.

La cérémonie de remise des chèques a mobilisé ce mercredi à la base vie de Top Minning , les autorités locales, les bénéficiaires munis de leurs pièces d’identité, les représentants du Consortium  Winning (SMB, TOP Mining et AMR) , ainsi que ceux de l’Observatoire National de la République de Guinée (ONRG) et un huissier de justice.

En procédant au paiement de ce montant, le directeur des opérations d’AMR, Philippe Kister, a indiqué qu’il s’agit de frais de compensation par raport aux cultures, les arbres de cueillettes, la perte des droits de jouissance et les plantations des communautés impactées par l’exploitation de cette zone minière.

Selon lui, cette 4ème compensation dans la zone d’AMR, a fait l’objet d’un inventaire au mois d’octobre 2017 dont le contenu a été révisé en fonction d’un nouveau plan minier.

Dans cette enveloppe financière dit-on, figurent trois compensations communautaires à hauteur de 172 millions 234 millions de francs guinéens, somme payée aux représentants des villages de Tambelbel, Kassilip et Gbalo-Data.

A cela, a-t-on précisé, s’ajoute 2 milliards 698 millions 298 mille appartenant à des lignées familiales.  

Recevant cette somme familiale, Youssouf Camara, du secteur Tambelbel, a rassuré que ce fonds sera utilisé au bénéfice de tous les propriétaires où qu’ils se trouvent sur cette terre.

Pour l’agent communautaire de la SMB, Djiba Kéita, «il revient aux bénéficiaires de savoir gérer ces montants pouvant leur permettre d’oublier les stress du passé, stabiliser leur vie et penser à la consolidation d’une cohabitation pacifique entre communautés et sociétés minières…»

De l’avis du président du district de N’Dangaran, Salifou Camara, «les montants destinés aux communautés doivent être présentés aux récipiendaires et investis dans la réalisation d’infrastructures notamment, la Mosquée, l’Ecole, le centre de santé et terrain de football pour les jeunes…».

Interrogée sur l’utilisation de ses fonds, Aminata Diallo de Kandomba, couturière de son état, promet d’agrandir son salon de couture pour mieux satisfaire sa clientèle.

AK

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top