Actualités

Hausse du prix du kilo de viande à Fria : l’association de défense des droits des consommateurs se fait voix

Invité chez nos confrères de la radio la Voix de Fria cette semaine, Aly Badara Bangoura, président de l’association de défense des droits des consommateurs de Fria (ACOF), a fustigé la hausse du prix du kilo de viande à la boucherie principale de la ville.

Cette hausse, dit-il, est contraire à une convention collective signée il y a quelques mois entre acteurs locaux du secteur.

Une situation qui, dit-il, l’amène aujourd’hui à exiger des autorités communales, la fermeture de l’abattoir et de la boucherie de Fria.

«Je suis déçu qu’après la convention collective trouvée entre la coopérative des bouchers,  la chambre de commerce, la commune urbaine et l’ACOF fixant le prix à 28.500 francs guinéens, une seule partie puisse se lever et mettre cela à l’eau. Dans un courrier que nous avons donc rédigé et adressé aux autorités communales, nous avons demandé la cessation de toute activité et à l’abattoir et à la boucherie de Fria », a-t-il déclaré.

Interrogés,  quelques bouchers disent augmenter le prix du kilo à cause de difficultés rencontrées dans l’élevage et la prise en charge des bœufs.

Un citoyen rencontré mercredi matin au grand marché de Fria par rapport au même sujet, dénonce la cherté du prix du kilo de viande à la boucherie. Il accuse les bouchers d’harmoniser le nouveau prix à celui de Tanènè où le kilo de viande est également vendu à 30 mille francs guinéens.

Aux dernières nouvelles, le bras de fer continuerait toujours entre bouchers, défenseurs des consommateurs et l’administration de la commune urbaine de Fria.

Nous y reviendrons

Abdoulaye GV, Fria pour Mosaiqueguinee.com

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top