Actualités

Application des accords politiques : le chef de file de l’opposition dit n’avoir « aucune garantie »

Le chef de file de l’opposition a été reçu ce lundi, 02 avril 2018 par le Président de la République, ce, après plus d’un mois de crise postélectorale.

A l’issue de cette rencontre, le Chef de l’État a instruit au comité  de suivi de l’accord  du 12 octobre 2016, de tout mettre en œuvre pour l’application des points contenus dans ces accords.

Ce mardi, 03 avril, dans l’émission les « Grandes Gueules » de la radio Espace FM, le leader de l’UFDG a émis des réserves quant à la bonne foi du Président à faire appliquer le contenu des accords.

Cellou Dalein Diallo dira: « Je n’ai aucune garantie. L’opposition n’a jamais cessé de déplorer l’inapplication des accords politiques. Et souvent, on nous reproche de privilégier la rue. Mais lorsque nous abandonnons la rue pour la table des négociations, on trouve un accord, ça n’a jamais eu d’effet. Est-ce-que je crois à la sincérité de cette demande du Chef de l’État? Non, j’attends de voir. Avec monsieur Alpha Condé, il faut attendre de voir. Tu ne peux pas le juger  sur parole, tu dois le juger sur l’acte », a dit le chef de file de l’opposition guinéenne.

Il ajoute tout de même que le Président a fait preuve « d’une capacité d’écoute inhabituelle inhabituelle », parce que précise-t-il, « il m’a laissé prendre la parole, relire d’abord l’accord du 12 octobre 2016 et lui montrer que chaque action était associée à une date. Il semble qu’on lui a dit qu’il n’y avait pas d’échéance. Je lui ai montré donc qu’il y avait des échéances », a-t-il rapporté.

Cette rencontre, même si on ne sait pas encore si elle sera suivie d’effet en ce qui concerne le respect des accords, elle a tout de moins décrisper la situation politique qui était tendue depuis la proclamation des résultats des communales du 04 février dernier.

Abdourahamane Diallo

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top