Actualités

Labé : un vendeur de bétail accuse la gendarmerie routière

Un vendeur de bétail a été admis à l’hôpital régional de Labé le 1er  avril 2018, aux environs de 17 heures,. L’homme portait des blessures et a perdu deux de ses dents. Il accuse les gendarmes du poste de contrôle de Tountouroun. Ces agents, dit-il, l’ont passé à tabac dans l’intention de dérober la forte somme d’argent qu’il détenait dans son sa

« J’étais sur ma moto en train de passer, j’avais mon sac sur le dos, ils sont venus par derrière me heurter et  je suis tombé. Ils m’ont passé à tabac. Des passagers qui sont descendus et ont crié.  C’est ainsi qu’ils ont arrêté de me frapper et je suis certain que c’est l’argent qui était dans mon sac qu’ils voulaient retirer », a-t-il accusé.

Interpellé sur la situation, le responsable régional de la compagnie de sécurité routière, commandant Mohamed Lamine Fofana, a apporté un démenti.

« Puisqu’il ne voulait pas se soumettre au contrôle, il a multiplié la vitesse et il est allé tomber devant. Quand on a vu qu’il est tombé, on est venu à son secours mais il a dit que c’est nous les responsables. S’il dit que nous voulions lui retirer son argent, nous on ne sait même pas qu’il est un vendeur de bétail ou qu’il avait de l’argent. Ce que nous savions par contre, c’est qu’il est un citoyen ordinaire. Mais peut être qu’il camouflait quelque chose qu’il ne voulait pas qu’on voit dans son sac », rétorque commandant Mohamed Lamine Fofana.

Oumar Sadio Diallo pour Mosaïqueguinee.com

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top