Actualités

Ouverture des travaux du comité de suivi: les acteurs mettent l’accent sur le différend post-électoral

La reprise des travaux du comité de suivi de l’accord du 12 octobre a été effective ce vendredi, 06 avril 2018, au ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation.

Après les échanges ayant abouti à un programme de travail, le patron du département de l’administration du territoire et président du comité de suivi a dit toute sa satisfaction.

Bouréma Condé a décliné ensuite le déroulement des activités dans l’immédiat.

« En termes de priorité, le différend post-électoral qui a créé pas mal de remous sociaux mérite qu’on y attache déjà un intérêt particulier. Les réunions de suivi ne seront pas espacées, elles se tiendront le plus rapidement possible. Chacun nous fera donc parvenir ses griefs le mardi, 10 avril prochain. Nous les mettrons sur la table lors des plénières, mais entre-temps, les commissions techniques qui sont au nombre de 3 vont faire leur travail. Mardi, au niveau de la commission technique chargée des élections locales, ils vont nous faire des propositions techniques de sortie de crise et de consensus », souligne-t-il.

Il n’a cependant pas manqué de faire une petite mise au point à l’endroit des acteurs du comité de suivi qu’il dirige.

« Un dialogue, ce n’est pas un procès. Un dialogue, c’est la conciliation. Il faut donc que chacun mette beaucoup de sa disponibilité pour que chacun de nous en tire le maximum de profit. Nous n’avons pas le droit de trahir l’espoir des Guinéens qui aspirent à la paix, à la stabilité et à la quiétude sociale », exhorte-t-il.

Pour le moment, les citoyens n’ont qu’à retenir leur souffle en attendant de voir ce qui sortira de ces conclaves.

Abdourahamane Diallo

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top