Actualités

Recommandations du FMI à la Guinée : Dr Facinet Conté suggère la limitation des dépenses extrabudgétaires

Après 15 jours de mission dans le pays, les experts du FMI ont fait remarquer qu’il y a eu une augmentation des dépenses et une baisse des recettes au cours de l’année 2017.

Joint au téléphone par notre rédaction, Dr Facinet Conté, enseignant chercheur dans une université de la place estime que si les dépenses ne sont pas bien gérées, il va s’en dire que le déficit va se creuser.

« Structurellement, nous avons de sérieux problèmes de mobilisation des recettes. Si les dépenses ne sont pas bien gérées, il va s’en dire que le déficit va se creuser. C’est pourquoi le FMI demande à ce que le gouvernement soit regardant sur la qualité des dépenses effectuées », a expliqué l’économiste.

Pour remédier à ce problème, l’universitaire propose :

« Il faut que l’État demande à ce que les dépenses extrabudgétaires soient limitées. Les dépenses d’investissement doivent être de qualité. Il faut investir dans les écoles, les infrastructures routières, sanitaires et ferroviaires. Car, il faut désenclaver les zones de production minière en construisant des rails de la forêt à Conakry. Les autorités doivent continuer le travail de mobilisation des recettes », a suggéré Dr Facinet Conté.

S’agissant de l’augmentation du prix du carburant, il soutient que cela serait une catastrophe pour le pays. Car dit-il, cela va augmenter le niveau général des prix.

Financer l’agriculteur, l’élevage et la pêche… va aider assure-t-il, à  booster notre économie, conclut l’économiste.

Pour l’heure, le gouvernement Youla est face à un choix cornélien entre appliquer les recommandations du FMI qui va consister à augmenter le prix du carburant à la pompe avec pour conséquences, les convulsions sociales que cela pourrait engendrer et trouver d’autres sources de mobilisation des recettes afin de combler ce gap jusqu’au retour de la mission pour une autre évaluation. Mais jusqu’à date, le gouvernement se montre très frileux et n’a fait d’abord aucune communication autour des sources de mobilisation à l’effet de combler ce manque à gagner.

Dossier à suivre………….

Marly Sall

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top