A LA UNE

Infrastructures : lancement par le Chef de l’Etat des travaux de reconstruction de la route Coyah-Dabola

Les travaux de reconstruction de la route Coyah-Dabola ont été officiellement lancés ce jeudi, 19 avril 2018 par le président Alpha Condé.

Plusieurs personnalités du gouvernement dont le premier ministre et des diplomates ont effectué le déplacement sur Coyah à cet effet.

Les travaux de reconstruction de cette route 1×2 voies de 367 kilomètres sont financés à hauteur de 357 millions 302 mille 942,38 Euros dont 80% sur prêts d’institutions financières chinoises et 15% du BND( Budget National de Développement).

C’est l’entreprise China Road and Bridge Corporation (CRBC) qui est chargée d’exécuter ces travaux  dans un délai de 36 mois.

Dans son allocution, le Chef de l’Etat a tenu à envoyer un message à ses détracteurs.

« Si nous voulons que la Guinée avance, il faut qu’on pose les véritables bases d’un développement. Aucun pays ne peut se développer sans la construction des infrastructures, l’énergie et l’eau. Ce que nous avons fait, nous l’avons fait en moins de 3 ans. Car, il y a eu 2 ans de pagaille dans la rue et 2 ans et demi d’ebola sur les 7 ans. Mais personne ne peut empêcher la Guinée d’avancer », insiste le locataire de Sékhoutoureyah.

Le PDG de l’entreprise CRBC a promis en ce qui le concerne d’exécuter normalement les travaux et dans le délai contractuel.

« Nous avons la compétence et la capacité de bien réaliser ce projet. Nous nous engageons à réaliser ce projet dans le délai et avec une bonne qualité de travail. Nous allons offrir plus de travail aux populations guinéennes. Nous ferons de notre mieux également pour renforcer la coopération sino-guinéenne pour construire une Guinée émergente dans la paix et la stabilité », a-t-il promis.

Pour la ministre des travaux publics, cette date restera gravée dans la mémoire des Guinéens.

« Ce jour du 19 avril 2018 fera date dans l’histoire de notre pays. C’est pour la toute première fois depuis sa construction pendant la période coloniale que cette route fait l’objet d’une reconstruction. La route nationale N°1 considérée comme la colonne vertébrale du réseau routier national, d’une longueur de mille cent vingt-neuf et quelques kilomètres relie toutes les régions naturelles du pays et débouche directement ou indirectement sur 5 pays voisins », a souligné Oumou Camara.

A noter que ce projet prévoit le redressement partiel du tracé, l’élargissement de la route et des accotements sur 10 mètres, mais également la construction d’une soixantaine de ponts.

Abdourahamane Diallo, de retour de Coyah pour mosaiqueguinee.com

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top