A LA UNE

L’Ambassadeur d’Allemagne sur les élections en Guinée : «avant 2010, on savait le gagnant avant les résultats»

L’Ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne, Mathias Valtin, était cette semaine dans la zone minière de Boké. Au terme d’une série de visites sur des sites miniers, au musée régional, et des rencontres notamment avec les autorités, les femmes et les jeunes, l’Allemand a animé une conférence de presse. C’était dans la soirée du mercredi 18 avril 2018, à l’hôtel le Sapin.

A deux reprises, l’Ambassadeur a contourné la question d’un journaliste qui voulait l’entendre s’exprimer sur l’éventualité d’un troisième mandat pour Alpha Condé, un sujet auquel la presse guinéenne tient beaucoup.

«Je ne veux pas commenter tous les événements particulièrement liés à la politique ici», réagit le conférencier.

 Pour Mathias Valtin, l’un des éléments les plus importants, c’est le développement de la démocratie à partir de 2010. C’est à cette date, il faut le rappeler  que l’actuel Chef de l’Etat a été élu. «Bien sûr qu’il y avait des élections, mais on connaissait le gagnant avant les résultats. C’est peut être le pourcentage qu’on ne savait pas, mais le gagnant était toujours le même», explique-t-il.

Revenant à la charge, le journaliste qui a posé la question tente de la reformuler : Est-ce que l’Allemagne est prête à soutenir un troisième mandat ?

«Est-ce que la question est d’actualité ? (…) Pour moi, une fois encore, ce n’est pas de commenter ce que l’opposition dit aujourd’hui ou demain. Pour nous, ce qui compte, ce sont des réalités d’ici. Et les réalités, encore une fois, il y a un net développement de la démocratie», insiste le diplomate Allemand.

Thierno Amadou M’Bonet Camara

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top