A LA UNE

Le PDG de IRIS en Guinée : «nous allons injecter de nouveaux passeports… » dixit Shaiful Zahrin Bin Subhan

Présent en Guinée dans le cadre d’une concertation avec les autorités du pays en vue d’améliorer le service lié à la délivrance des documents de voyages dont sa société a le contrat de fabrication, Shaiful Zahrin Bin Subhan a fait part de la ferme volonté de sa société de ne négliger aucun détail de ce processus.

La qualité du document avec le souci constant de l’amélioration des éléments de sécurité, les conditions de travail et de délivrance du document précieux, le PDG de la société IRIS, a passé au peigne fin toutes les questions avec ses interlocuteurs. Il l’a fait savoir à la presse à l’issue de ses rencontres qu’il qualifie de fructueuses avec les autorités

« La société a connu de nouveaux actionnaires ; l’équipe dirigeante a aussi changé, mais les objectifs restent les mêmes.  L’Etat guinéen est l’un de nos partenaires les plus importants. Car nous avons ici l’opportunité de fabriquer les documents de voyage. C’est pourquoi, j’ai décidé de venir rencontrer directement les autorités, échanger sur le sujet, connaître les difficultés, et voir ensemble comment les surmonter, puis améliorer les conditions de délivrance de ces documents de voyage.

J’ai eu l’opportunité de rencontrer Monsieur le ministre de la sécurité, pour parler de tout ça avec lui… chaque année, la technologie évolue, il y a des inventions, nous aussi, nous continuerons à améliorer le produit pour ne pas que ça soit falsifié.  C’est pourquoi, nous comptons injecter sur le marché, un nouveau passeport qui sera en polycarbonate. C’est dans le cadre de l’amélioration de ce document de voyage… », a rappelé le patron de l’IRIS.

S’agissant des conditions de travail difficiles à cause du mauvais cadre dans un environnement chaud bouillonnant avec pour conséquence les risques de fraudes à la délivrance du document, le PDG de la société, s’est engagé à renforcer ses relations avec la Guinée, et a promis d’offrir au pays, un local pouvant répondre à cette préoccupation.

A rappeler, a-t-on appris, auprès des autorités du ministère de la sécurité, que la construction de ce local qui est fortement tributaire de la mise à disposition de la société d’un espace approprié, n’est nullement contenu dans le contrat.

« C’est le bonus que nous accorde cette société dans le cadre de notre collaboration », nous a-t-on informé dans les couloirs du même département.

ML Cissé 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top