Actualités

Boké : forum sur la participation des Citoyens à la Gouvernance du Secteur de la Santé dans la région

C’est la Salle de conférence de la direction régionale de la Santé de Boké qui a servi de cadre ce mardi 24 avril  à la tenue du Forum sur la participation des citoyens à la gouvernance du secteur de la santé de la région. Cette rencontre a été présidée par le Préfet de Boké, en présence du député uninominal de la préfecture, a constaté notre correspondant.

Sur financement de l’USAID-Guinée, ce projet dont la durée de mise en œuvre est de trois (03) ans, vise l’amélioration la compréhension des citoyens sur les réformes positives du système sanitaire guinéen, partager les grands axes du projet en vue de l’harmonisation des stratégies et plaidoyers auprès des autorités à tous les niveaux.

L’activité est pilotée par l’ONG internationale américaine ‘’FAMILY HALTH INTERNATIONALE’’ (FHI360,  en collaboration avec ses partenaires de mise en œuvre parmi lesquels figure Search For Common Ground

La rencontre a mobilisé des acteurs de la Société Civile, des administrateurs territoriaux, des agents des structures sanitaires,  des représentants médias dont le correspondant régional de Mosaiqueguinee.com, des associations de jeunesse et groupements de femmes, des leaders des confessions religieuses et des guérisseurs traditionnels.

Le Directeur Général Adjoint du projet FHI360, Mountaga Sylla, a remercié l’appui du gouvernement guinéen pour les multiples appuis,  en précisant le fait que ce projet est représenté dans plus de 60 pays à travers le Monde.

Dans son intervention, Mountaga Sylla déclare que l’ONG a pour but d’améliorer la vie de façon durable en proposant des solutions intégrées et dirigées localement dans les zones d’intervention.

Il a fait savoir que le projet FHI360, a déjà réalisé en octobre 2017,  une analyse situationnelle de base pour, dit-on, déterminer le niveau de la Gouvernance et l’engagement des citoyens dans le Secteur de la Santé incluant leur perception et leur attitude par rapport à la qualité et la desserte des services de base.

Pour sa part,  Aboubacar M’Bopp Camara, Préfet de Boké, a fustigé la mauvaise gestion des fonds tout en invitant les comités de gestion des structures sanitaires à une meilleure administration des recettes issues des collectivités.

Il n’a pas manqué de lancer un appel face à la nécessité, selon lui, d’intégrer à travers des concertations réelles, les contraintes liées aux insuffisances dans les collectivités notamment en termes de matériels adéquats de santé.

La Société civile, représentée à cette rencontre, a invité les uns et les autres à une attention particulière pour le suivi des recommandations.

Abdoulaye Keita

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top