Actualités

L’Université Roi Mohamed VI : vers la tenue de son atelier de validation des métiers et compétences

L’Université Roi Mohamed VI a in fine réalisé que certains programmes dispensés aujourd’hui en son sein ne riment plus avec les besoins du marché de l’emploi. Elle s’en est rendue à l’évidence au terme d’une enquête minutieusement menée sur une durée de 2 ans auprès de 120 entreprises, ONG et institutions nationales et internationales évoluant en Guinée. Pour asseoir sa conviction, elle ne s’est pas seulement limitée à l’échantillon guinéen, elle a aussi confronté les données de ses enquêtes aux référentiels régionaux et internationaux.

Pour y remédier, ses autorités ont projeté d’organiser dès le jeudi prochain, ce qu’elles appellent : « atelier de validation du référentiel des métiers et compétences de l’Université Roi Mohamed VI ».

Elles l’ont fait savoir lors d’une conférence de presse donnée ce lundi, 23 avril 2018 en son sein par le Recteur.

Premier du genre dans l’enseignement supérieur privé du pays, cet atelier qui se veut international, car regroupant en plus des représentants des institutions nationales et internationales évoluant en Guinée, les partenaires marocains, sierra-leonais et français, vise à transformer ces compétences en programmes de formation pour augmenter la chance de ses étudiants la recherche de l’emploi.

« Si nous formons désormais nos étudiants conformément aux besoins exprimés par le marché de l’emploi, nous osons croire que nos étudiants auront de très fortes chances d’être vite absorbés par l’emploi ou créer leurs propres emplois. C’est pourquoi, nous allons soumettre ces compétences aux entreprises pour leur appréciation, amendement et validation », a expliqué Pr RICHARD Alexandre Lucien, Recteur de l’Université Roi Mohamed VI.

Pour prendre en compte toutes les dimensions de la problématique, l’Université projette d’inviter aussi ses anciens étudiants pour qu’ils viennent exprimer les difficultés qu’ils rencontrent dans la recherche de l’emploi.

Durant alors trois jours, d’éminents professeurs venus du Maroc, de la Sierra-Leone, de la France et de la Guinée vont échanger sur ce thème à l’hôtel Sheraton de Conakry. Ces travaux se dérouleront sous la présidence du ministre de l’enseignement supérieur guinéen, Abdoulaye Yéro Baldé.

A terme, l’Université Roi Mohamed VI va mettre à plat ses anciens programmes et concevoir les nouveaux qui seront à même de répondre aux besoins des entreprises et institutions. Histoire de mettre sur le marché de l’emploi, un produit prêt à la consommation.

Par ailleurs, l’Université Roi Mohamed VI envisage de transformer son Institut de Kamsar en Institut polytechnique d’élite. L’accord, nous dit le Recteur, est déjà obtenu avec l’Institut des mines de Marrakech au Maroc.

Aussi, une journée portes ouvertes sera organisée par des universités marocaines, le lendemain de l’atelier à l’Université Roi Mohamed VI, ce, pour expliquer aux étudiants, les possibilités d’aller poursuivre les études au Maroc.

Saa Momory KOUNDOUNO

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top