Actualités

Grève à la radio Bonheur : les journalistes grévistes durcissent le ton

La grève qui couve à la radio Bonheur Fm a encore du mal à trouver solution. Les journalistes et techniciens grévistes réclament toujours la revalorisation des salaires, des contrats de travail, des attestations de travail, des bulletins de salaires, et la rédaction d’un règlement intérieur pour mettre fin aux sanctions arbitraires. Ils demandent aussi la formation du personnel et des congés pour les techniciens.

Après une première déclaration intervenue le 26 avril denier, ces journalistes et techniciens grévistes ont fait une nouvelle déclaration ce mardi 1er mai 2018.

Leur porte-parole du jour, Mohamed Lamine Sylla, révèle d’ailleurs que le salaire de deux de leurs collègues grévistes a été bloqué par la Direction générale.

« Nous mettons à la connaissance de l’opinion que le Directeur de la radio,  Oustaz Hafiziou Sow, a mis sa menace à exécution, en bloquant la moitié des salaires des grévistes que nous sommes, pour fait de grève », a t-il dénoncé.

Ils exigent donc le payement intégral de leurs salaires et le remboursement de quatre mois de salaire injustement, selon eux,  arrachés à leurs collègues. «A défaut, nous passerons à la vitesse supérieure», ont-ils menacé.

Le collectif des journalistes et techniciens de la radio Bonheur Fm précise que la grève continue et qu’il ne cédera à aucune menace.

Marly Sall

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top