Actualités

Journée portes-ouvertes à l’université Roi Mohammed VI de Conakry sur des opportunités de formation au Maroc

L’Université Roi Mohamed VI qui s’est engagée dans un vaste programme de réforme, a organisé ce mercredi, 2 mai 2018 une journée portes-ouvertes en faveur de ses étudiants en particulier et tous les étudiants guinéens en général. Cette journée a été pour les étudiants, une occasion d’écouter des experts marocains sur les procédures à suivre pour accéder à leurs universités dont la qualité de la formation ne fait l’ombre d’aucun doute.

Cette activité est une suite logique de la série d’activités que l’université a entamée dans le cadre de la réforme des programmes qu’elle dispense pour améliorer faciliter un rapide accès à l’emploi de ses étudiants.

A cette occasion, le vice-recteur de l’université Roi Mohammed VI de Conakry, a expliqué que son institution a réussi à tisser des relations avec plusieurs universités marocaines pour faciliter l’accès des étudiants guinéens aux institutions d’enseignement supérieur marocaines.

« Aujourd’hui beaucoup de personnes rêvent d’aller poursuivre leurs études au Maroc à cause de la qualité de la formation. Nous avons réussi à réunir dans le cadre de ce projet de grandes universités comme Hassane 1er de Settat, l’école supérieure des mines de Rabat, l’institut de Marrakech »,  a expliqué Pierre Goa Zoumanigui.

Selon lui, cette journée portes-ouvertes vise à expliquer aux étudiants qui veulent poursuivre leurs études au Maroc, comment soumettre leurs dossiers à cet effet.

« Cette journée portes-ouvertes vise à expliquer aux étudiants comment faire pour accéder aux universités de nos partenaires. Nous avons voulu que tous les Guinéens profitent de ce que nous sommes en train de bâtir comme coopération. Avec nos partenaires, on a profité pour expliquer aux étudiants qui veulent aller au Maroc, quelles sont les voies légales par lesquelles il faudrait passer pour accéder aux universités marocaines », a-t-il détaillé.

Les étudiants quant à eux, disent être satisfaits des explications données par les partenaires marocains.

« Je suis très content aujourd’hui. Au cours de l’entretien avec les experts, j’ai tiré beaucoup de leçons. Maintenant, j’ai eu la conviction que je peux aller poursuivre mes études de Master et de doctorat au Maroc même après la licence ici », s’est réjoui Mamady Diallo.

Marta Chaoul pour sa part, souligne que son ambition est d’aller poursuivre ses études à l’extérieur, surtout au Maroc à cause des bonnes relations liant certaines universités marocaines avec la sienne (Roi Mohammed VI NDLR).

« On nous a donné des informations pour aller faire des études au Maroc. Ils nous ont donné des informations sur les papiers à fournir. Une fois là-bas encore, on peut te donner une bourse pour continuer les études ailleurs. Ces explications m’ont donné beaucoup de courage parce que j’ai envie vraiment d’aller poursuivre les études. Je vais essayer de faire tout mon possible pour terminer ma licence ici et enfin aller  étudier pour renforcer ma formation », ambitionne cette étudiante.

Comme on le voit, le fruit du partenariat entre l’Université Roi Mohammed VI et celles marocaines commence à être récolté. Ce partenariat rendre aussi possible l’échange de professeurs entre les universités partenaires du Maroc et l’Université Roi Mohammed VI de Conakry.

Saa Momory KOUNDOUNO

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top