A LA UNE

Lutte contre la circulation des armes légères : réunion à Conakry du comité de pilotage du projet CEDEAO-UE

Dans le cadre de la lutte contre la circulation des armes légères et des petits calibres en Afrique de l’ouest, une réunion du comité de pilotage du projet CEDEAO-UE sur les armes légères se tient ce lundi 07 mai à Conakry.

Plusieurs participants venus de pays de la sous-région, prennent part à cette rencontre organisée en collaboration avec le PNUD.

Au cours de cette réunion du comité technique des commissions nationales de lutte contre les armes légères, il est question, selon les organisateurs, d’examiner l’avancement des travaux dudit projet tout en relevant les difficultés rencontrées afin d’en dégager des perspectives en fixant de nouvelles orientations stratégiques.

L’Organisation des Nations Unies (ONU) estime que plus de 600 millions d’armes légères sont en circulation à travers le monde.

Pour le Général Bambo Fofana, président de la commission nationale de lutte contre la prolifération et la circulation illicite des armes légères et des petits calibres (Comnat-ALPC/GUINÉE), l’Afrique sub-saharienne demeure la zone la plus affectée dans le monde par l’impact des utilisateurs des armes légères et des petits calibres.

 «Pour atteindre un niveau de paix et de sécurité qui favorise la stabilité et le développement, le contrôle effectif des armes légères et des petits calibres est devenu un état de préoccupation pour la CEDEAO et ses partenaires au développement. En République de Guinée, le projet CEDEAO-UE est mis en œuvre dans sept préfectures de la région forestière. (…) Dans le cadre de la collecte, 179 armes à feu de toute catégorie, 240 munitions,… ont été collectées», a expliqué l’officier.

Le représentant du directeur pays de PNUD a invité les participants à réfléchir sur la nécessité d’intégrer les particularités nationales dans les efforts régionaux qui,à long terme , dira-t-il, viseront le désarmement.

«Votre engagement et votre complémentarité ont permis d’engranger d’importants résultats. Il me plaît donc d’inviter chacune des commissions nationales et l’équipe du projet à redoubler d’effort dans cette noble tâche de désarmement volontaire et de sécurisation des communautés de la zone du projet.(…) Le PNUD ne ménagera aucun effort pour maintenir une synergie d’action avec les autres partenaires afin de mieux soutenir les commissions nationales et les bénéficiaires du projet dans l’aspiration à la paix et à la sécurité», a promis Eloua Kouadjo IV.

Pour sa part, le ministre guinéen en charge de la Défense Nationale, Mohamed Diané, n’a pas manqué de réitérer l’engagement de la Guinée à collaborer avec ses partenaires dans ce sens.

«Partout où ces armes ont sévi, elles ont semé la mort et la désolation… Je réaffirme notre engagement à collaborer avec la CEDEAO et l’UE afin de contribuer à augmenter le nombre de communautés vivant sans armes, en paix, dans la sous-région», a déclaré le ministre Diané.

Cette septième (7ème) réunion sur la circulation des armes légères et des petits calibres prendra fin dans la soirée.

Mamadou Sagnane 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top