Actualités

Décharge de Dar-es-salam: « nous avons demandé aux populations de quitter », dixit le chef de quartier

Alors qu’il avait rassuré les populations habitant aux alentours de cette décharge en disant que personne d’entre elles n’allait déguerpir, le chef de quartier de Dar-es-salam a vite tronqué de veste. Il demande désormais aux riverains qui occupent ces lieux, dit-on dangereux et risqués pour leur vie de quitter. Une information que Charles Damba a confiée ce lundi, 07 mai à la rédaction de mosaiqueguinee.com. Selon lui, c’est une instruction du ministre de l’aménagement de la ville et du territoire  depuis quelques jours.

« Le jeudi, 03 mai, le ministre Ibrahima Kourouma nous a dit d’informer les populations de quitter immédiatement les lieux, suite à cela, nous avons demandé aux populations de quitter. Mais pour la date du déguerpissement, il n’a rien dit pour le moment et elle n’est pas aussi déterminée », nous a confié Charles Damba
Depuis cette annonce de déguerpissement, Charles Damba nous a confié  qu’ils avaient entamé avec certains responsables du quartier  plusieurs démarches auprès des institutions afin d’y trouver solution qui arrangerait toutes les parties, mais malheureusement, ces démarches n’ont produit de résultats escomptés.

« Nous avons entamé des négociations avec les institutions. Nous avons aussi rencontré le Président de l’Assemblée nationale pour lui expliquer notre problème surtout celui de l’indemnisation, il nous a promis de rencontrer le Président Alpha Condé, mais il ne nous a rien dit pour le moment », a désespérément expliqué le chef de quartier de Dar-es-salam.

Il faut rappeler que ce sont  plus de 200 logements qui  sont concernés par ce déguerpissement dans les jours à venir.

Aissata Barry

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top