Actualités

Décret : le chef de l’Etat corrige la « faute » dans le limogeage du Procureur général

Suite à son décret pris il y a quelques jours pour dégommer le Procureur général de la République, Moundjour Chérif, beaucoup de voix se sont élevées pour dénoncer un vice de forme.

Alors qu’il devait consulter le Conseil Supérieur de la magistrature, Alpha Condé a eu trop confiance à son pouvoir et cru pouvoir limoger ce fonctionnaire de la Justice à qui il a reproché publiquement de ne pas bien faire le travail qu’il attend de lui, sans avoir à en parler avec quelqu’un.

Mardi soir,  deux autres décrets sont intervenus pour corriger cette « faute » de la Présidence de la République. Le premier rapporte son décret limogeant le Procureur, le second confirme la nomination du successeur de ce dernier à ce même poste, le nommé Mamady Diawara.

Il faut rappeler que l’actuel chef de l’Etat n’est pas à sa première fois de tomber dans de telles situations.

M’Bonet

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top