Actualités

Mines : l’Opérationalisation du Fonds de développement économique local en débat à Conakry

En prélude à la mise en place des conseils communaux, le ministère en charge des Mines multiplie les actions pour l’opérationnalisation du Fonds de Développement Economique Local (Fodel).

Ce mercredi, à Conakry, le ministre des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassouba, a lancé les activités d’une journée de travail devant servir à passer en revue les mécanismes de mise en oeuvre de ce fonds et valider un manuel de procédure élaboré à cet effet.

Ceci va permettre aux structures à la base de disposer d’un outil efficace dans la conception, la validation et l’exécution de projets financés par ce nouveau Fonds de Développement Economique Local.

«Un point central des mécanismes, figurant dans ce manuel, porte sur la transparence. Nous savons très bien que le Président de la République a donné des directives précises pour que l’utilisation du Fonds de développement économique local soit faite exclusivement au bénéfice des communautés locales.

Et la transparence est un élément fondamental pour pouvoir atteindre les objectifs que nous nous fixons en termes d’efficacité dans la mise en oeuvre de ce fonds. Nous avons aussi besoin des renforcement de capacités des structures en charge  des projets financés par ce fonds. C’est pourquoi, nous avons engagé des discussions avec les partenaires dont certains disposent déjà de projets de renforcement des capacités à la base pour que ces actions de renforcement de capacités soient une priorité », a déclaré Abdoulaye Magassouba. 

Pour le ministre des Mines et de la Géologie, la mise en place de ce fonds et son opérationnalisation très prochaine,  aideront à terme,  à rendre justice aux populations riveraines des sites miniers en exploitation.

«Les mines, justifie Abdoulaye Magassouba devant les délégués venus des zones minières, sont exploitées dans des localités, nous avons besoin que ces localités bénéficient amplement des retombées de ces mines.» Et l’un des outils fondamentaux aujourd’hui pour atteindre cet objectif, constitue cette contribution au développement local qui sera bientôt une réalité.

Tout en invitant les participants à prendre part  activement aux travaux, le ministre Magassouba a tenu à saluer l’accompagnement de la GIZ et des autres partenaires.

Thierno Amadou M’Bonet Camara

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top