Actualités

Journée nationale du paysan : Mariam Soguipah parle d’un nouveau souffle pour l’agriculture guinéenne

La ville de N’Zérékoré, accueille ce week-end, les 12 et 13 mai, la 4ème édition de la journée nationale du paysan, placée sous l’égide du Chef de l’Etat, le Pr Alpha Condé.

Thème retenue à cette occasion ‘’Entreprenariat et développement des chaînes de valeur’’

La particularité de l’édition de cette année, est que pour la première fois, à la veille de la journée proprement dite, des ateliers seront organisés sur plusieurs thématiques comme le cadre institutionnel du ministère de l’agriculture, le développement des filières et des chaînes de valeur, ou encore l’entreprenariat agricole jeunes et femmes et mécanismes de financement.

Dans une interview exclusive accordée dans la matinée de ce jeudi 10 mai aux rédactions d’Espace Tv et de mosaiqueguinee.com, peu avant de prendre la route pour N’Zérékoré, madame la ministre de l’agriculture, s’est prononcé sur les enjeux liés à ce rendez-vous, les problématiques qui y seront abordées, ainsi que les résultats attendus.

Tout en saluant la grande volonté personnelle du Chef de l’Etat de booster le secteur de l’agriculture, de sorte à en faire, le principal levier du développement économique de la Guinée, la ministre de l’agriculture, situant les enjeux de cette journée nationale du paysan, a indiqué : « Cette journée nationale du paysan, va marquer le début d’une nouvelle ère pour le développement de l’agriculture guinéenne. A cette occasion, nous recueillerons les préoccupations du paysannat guinéen, ensuite les directives du chef de l’Etat, afin que nous, département technique, puissions apporter les réponses idoines à ces préoccupations. Cette journée, comme son nom l’indique, est celle des paysans. Ce jour, ce sont eux, les acteurs du terrain, qui s’exprimeront, nous décideurs, nous serons là pour les écouter et noter leurs préoccupations. Par ailleurs, cette journée, sera l’occasion pour nous autorités de réaffirmer les engagements du gouvernement en faveur d’un secteur agricole performant, de mettre en avant les efforts de nos partenaires techniques et financiers, mais aussi et surtout à mettre en exergue la contribution inestimable des paysans au développement socioéconomique de la Guinée, à la lutte contre la pauvreté et à la préservation du tissu social, en conformité avec les exigences de respect de l’homme et de la nature », a expliqué Hadja Mariama Camara, ministre de l’agriculture.

Il faut dire qu’au cours du rendez-vous de N’zérékoré, un accent particulier sera mis sur le développement des cultures de rente (café, cacao, anacarde, palmier à huile, hévéa, ananas…), sans oublier les cultures vivrières telles la riziculture, la rizpisciculture, le fonio ou encore le maïs.

Nous y reviendrons !

Bouba

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top