Actualités

Boké: des appels à la reprise du travail sur les sites du Consortium SMB Winning ce dimanche

Une semaine après l’arrêt des  activités minières du consortium, les jeunes et femmes leaders de Boké  ont animé ce samedi, 12 mai 2018, un grand meeting de sensibilisation et de remobilisation des travailleurs du consortium SMB Winning.

Ceci, pour la reprise effective du travail dès  ce dimanche, 13 mai pour. Ils disent vouloir sauver l’emploi, considérablement menacé.

Dans sa communication, Madame Marie Miky, femme leader, a déclaré : «la lutte que je mène actuellement, c’est pour toute la jeunesse de Boké. Nous vous prions de rejoindre vos postes de travail dès demain à 5 heures du matin. Refusons la fermeture des sociétés minières et de toutes les sociétés sous-traitantes qui nous rendent énormément de services et font vivre toute une population.

Mettons de côté la politique, l’ethnie et le syndicalisme pour sauver notre patrie, notre économie et nos familles qui ne comptent que sur nous…»

«N’acceptons pas de retourner autour des tasses du thé, dans les télé-centres et les vidéos clubs. Pensons à nos mères, enfants, sœurs et pères qui nous ont tout donné à l’enfance. Sachons que si les sociétés ferment, c’est notre souffrance. Refusons un nouveau Zogotta ou un nouveau Fria! Donc, prenons notre destin en main. Ce que nous disons est loin de la politique ou de la démagogie…», renchérit Seydouba Ando Sylla.

Abordant le sujet dans le même sens, le jeune Diassy a donné des conseils. «Chers amis jeunes, reprenons le travail. Les discussions ont toujours été franches et ouvertes avec nos employeurs. Travaillons tous ensemble pour un avenir radieux», dira-t-il.

Faut-il souligner qu’à l’issue de la rencontre, plusieurs travailleurs, en majorité conducteurs de camions et opérateurs, ont investi la grande place publique de Boké, cadre du meeting. Aux dires de certains participants au meeting, «le courant électrique que la population de Boké consomme est pris en charge par le Consortium SMB/Winning/UMS depuis des mois. Beaucoup d’autres projets aussi seraient en cours.

Pour d’autres, la violence n’a jamais résolu une crise. «Ainsi, nous devons promouvoir le dialogue, la cohabitation pacifique avec les entreprises minières exerçant dans notre préfecture…», disent-on.

Tous sont maintenant déterminés pour la reprise des activités ce dimanche à 5 heures TU.

Abdoulaye Keita

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top