Actualités

Déguerpissement de la décharge de Dar-es-salam : les femmes continuent de camper au bord de la route

Depuis le jeudi, 10 mai 2018, les femmes qui habitent les alentours de la décharge de Dar-es-salam ont pris d’assaut les abords de la route qui mène à l’axe Concasseur-Gbessia.
Leur descente sur cette route s’expliquerait par le fait que les autorités leur ont demandé de quitter ces lieux.
Elles dépasseraient cent, ces femmes qui campent sur ces lieux. Sur place, on constate qu’elles y ont attaché des cordes sur toutes les issues menant à cette décharge et ont par conséquent bloqué complètement la circulation. Elles y passent non seulement la nuit, mais y cuisinent aussi comme le témoigne cette image ci-dessous.

Tous les jours de 6h à 20h, elles sont sur ces lieux. Elles y préparent en groupe et mangent ensemble en guise de solidarité, nous a confié  ce dimanche, 13 mai 2018, Aissata Bella Camara, l’une d’elles.

Elle poursuit : « les autorités n’ont qu’à choisir les personnes au lieu des ordures. Depuis que nous sommes assises au bord de la route ici, aucune autorité n’est venue, à plus forte raison, dire un mot. C’est pourquoi nous aussi, nous allons continuer à rester ici tant qu’elles ne changeront pas leur décision. Nous envisageons de rencontrer le médiateur de la République dans les jours à venir », a déclaré cette habitante de Dar-es-salam.

Pour l’heure, le ministère de la ville n’a pas réagi depuis que ces femmes occupent ces lieux alors qu’il leur a été demandé de déguerpir.

Affaire à suivre………..

Aissata Barry

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top