A LA UNE

Emprisonnement des militants de l’UFDG : « s’ils ne sont pas libérés, nous continuerons nos manifestations », menace Kalémodou Yansané

Au cours de l’assemblée générale de l’UFDG ce week-end, bien que tout soit focalisé sur la reprise des manifestations, le président de la séance a mis l’occasion à profit pour revenir sur les cas de d’emprisonnement des militants du parti.

Honorable Kalémodou Yansané a tout d’abord relevé qu’à date, ce sont 157 militants de l’UFDG qui croupissent dans les geôles guinéennes avant de souligner que tant qu’ils ne sont pas libérés, l’UFDG ne laissera pas Alpha Condé tranquille.

« Tant que Ibrahima Sory et les autres militants sont en prison, nous ne laisserons pas Alpha Condé tranquille. Ils doivent être libérés. S’ils ne sont pas libérés, nous continuerons nos manifestations. Si la vérité n’est pas rétablie, on ne rentrera pas », menace le député.

En plus de la contestation des résultats, c’est un nouveau front que l’Union des Forces Démocratiques de Guinée ouvre contre le pouvoir en place.

Reste à savoir si le pouvoir cédera à cette autre menace de l’UFDG en libérant ses « militants » qui ont été condamnés par la justice et qui sont en train de purger leurs peines dans les différentes prisons du pays.

Abdourahamane Diallo

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top