Politique

Linguistique : Des jeunes de Cosa créent une langue !

La langue Samose c’est peut-être la moins parlée au monde. Seulement quelques 10 personnes déchiffrent ses 130 mille mots inventés aux confins du quartier Cosa. Depuis 6 ans Rahim et Lamarana travaillent sur ce projet de création de langue. Aujourd’hui ils communiquent en Samose et ont élaboré un alphabet de 16 lettres. Tout a commencé
lorsque Rahim a constaté en classe qu’il y avait un déficit de compréhension lors d’un cours de mathématiques. Pour lui, le Français
ne facilitait pas  l’assimilation des cours.

Lui et son ami Lamarana se sont ensuite dit qu’une langue guinéenne mais commune pourrait
rendre digeste les sciences enseignées en classe. La particularité de cette écriture, elle part du bas vers le haut. C’est une métaphore de l’ascension explique Rahim.

La vulgarisation du Samose c’est le seul combat des ses auteurs. Rahim et Lamarana tous deux la vingtaine dispensent des cours gratuits à domicile. Deux jeunes ont décidé d’être les premiers apprenants de cette nouvelle langue.  Pour Abdourahamane Bah, étudiant, cette langue
est un moyen pour combattre l’ethnocentrisme.

Les fondateurs du Samose affirment qu’il est accessible et peu délicat. Les manuels scolaires qu’ils ont déjà produits  facilitent l’apprentissage. La grammaire et la conjugaison du Samose ne sont pas en reste. Et  un projet de réalisation de dictionnaire est en cours. Ces jeunes ont éveillé l’attention de la direction  de l’alphabétisation sur leur oeuvre. Mais depuis, ils n’ont encore bénéficie d’aucun appui de leur part.
Souley

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top