Politique

Le ministère guinéen de la justice remercie les Etats-Unis d’avoir clarifié l’affaire Simandou

Dans une déclaration sur la lutte contre la corruption rendue publique ce lundi soir, le ministère guinéen de la justice remercie les États-Unis pour leurs efforts décisifs pour clarifier l’affaire Simandou. Lisez l’intégralité….

Déclaration du Ministère de la Justice de la République de Guinée 

Lutte contre la corruption :

Le Ministère de la Justice guinéenne remercie les États-Unis pour leurs efforts décisifs pour clarifier l’affaire Simandou

 

Conakry, 10 mars 2014 – 

Dans une déclaration publiée aujourd’hui, le Ministre guinéen de la Justice, Maître Cheik Sako, a déclaré : « La République de Guinée exprime à nouveau sa vive gratitude aux États-Unis d’Amérique, et en particulier aux procureurs du ministère de la Justice et aux enquêteurs du Federal Bureau of Investigation (FBI), pour le niveau élevé de professionnalisme dont ils font preuve dans l’enquête sur les allégations de corruption entourant l’octroi de licences pour les blocs 1 et 2 de Simandou. Ils viennent à nouveau d’effectuer d’importants progrès dans leurs efforts pour déterminer la vérité dans cette affaire et confondre les suspects devant la Justice ». 

Cette déclaration intervient après un développement majeur dans l’affaire Simandou. Plus tôt, dans la journée, Frédéric Cilins, un ressortissant français qui a été arrêté aux Etats-Unis le 14 avril 2013 et accusé de subornation de témoin, d’entrave à la justice et de tentative de destruction de preuves relatives à une enquête fédérale sur la corruption, a plaidé coupable face à une accusation d’entrave à la justice, admettant qu’il avait offert de l’argent à un témoin (une dame) qui avait accepté de coopérer pour qu’elle puisse quitter le pays et éviter ainsi de répondre aux questions du FBI. Les procureurs fédéraux ont convenu de recommander une peine d’emprisonnement de 36 à 47 mois, ainsi qu’une amende et la confiscation des biens. Les accords dans le cadre de la reconnaissance de culpabilité sont communs dans les procédures de la justice pénale américaine. Ils permettent à un accusé qui plaide coupable d’éviter un procès. M. Cilins doit être condamné le 27 juin. Les recommandations des procureurs ne seront pas contraignantes pour le juge pour la condamnation.

Les détails de cet accord ont été communiqués lors d’une audience devant la Cour de district de Manhattan aujourd’hui.

Les Etats-Unis jouent un rôle de premier plan dans la lutte mondiale contre la corruption d’agents publics depuis l’introduction de la Foreign Corrupt Practices Act de 1977. « Cette affaire démontre le leadership et la vigilance permanente des États-Unis dans cette lutte », a déclaré Me Sako. « Nous nous réjouissions de pouvoir soutenir nos homologues américains dans cet effort, et prévoyons de poursuivre ce soutien ».

Selon Me Sako, « la transparence et la lutte contre la corruption sont essentielles pour les réforme mises en place par le Gouvernement guinéen. Il ne fait aucun doute que ces efforts ne peuvent réussir sans une coopération internationale forte. Nous saluons vivement, une fois de plus, le soutien sans relâche des Etats-Unis dans la lutte contre la corruption et la promotion de la transparence en Guinée. Ces mesures se font à la faveur de l’Etat de droit et d’un développement des ressources naturelles guinéennes qui profite le plus au peuple de Guinée ainsi qu’aux investisseurs respectueux des lois ». 

La Guinée a effectué une transition démocratique en 2010, après 50 ans de régimes autoritaires et de corruption. Depuis l’élection du premier Président démocratiquement élu Alpha Condé, la Guinée a engagé des réformes essentielles pour promouvoir la transparence, l’Etat de droit et attirer les investisseurs.

 

Le Ministère de la Justice se réserve de tout autre commentaire du fait des procédures pénales en cours.

 

 

Voici la version anglaise de la déclaration, lisez….

 

 

Statement of the Ministry of Justice of the Republic of Guinea

 

For immediate release

 

Fight against corruption:

Guinea’s Minister of Justice thanks the US for critical effort in getting to the truth in Simandou case

 

Conakry, March 10th 2014 –

 

In a statement today, the Minister of Justice of Guinea, Maître Cheik Sako, said: “The Republic of Guinea once again expresses its strong appreciation to the United States of America, and particularly to prosecutors with the Department of Justice and investigators with the Federal Bureau of Investigation, for the high levels of professionalism they have shown in investigating allegations of corruption surrounding the licensing of Simandou blocks 1 and 2.  They have again advanced the effort to get to the truth surrounding this affair and to bring those who have behaved improperly to justice.”

This statement came after a major development in the Simandou case. Earlier today, Frédéric Cilins, a French national who was arrested in the United States in April 14, 2013 charged with witness tampering, obstruction of justice and attempted destruction of evidence relating to a Federal investigation into corruption, pled guilty to a charge of obstruction of justice, admitting that he had offered a cooperating witness money to leave the country so that she would not be available to answer questions by the FBI. Federal prosecutors have agreed to recommend a jail term of 36 to 47 months, plus a fine and forfeiture of property. The plea-bargain arrangement is a common feature of American criminal justice proceedings. Cilins is scheduled to be sentenced on June 27.  The prosecutors’ recommendations will not be binding on the judge in connection with his sentencing. 

The details of this arrangement were disclosed in a hearing in the US District Court in Manhattan today. 

The United States have taken a leading role in the global fight against corruption of public officials since the introduction of the Foreign Corrupt Practices Act of 1977.  “The present case demonstrates the United States’ continued leadership and vigilence in this fight,” said Me Sako.  “We are delighted to be able to support our American counterparts in this effort, and expect to continue to do so.”

The statement said: “Transparency and anti-corruption are essential to the reforms introduced by the Government of Guinea. We recognized that these efforts cannot succeed without strong international cooperation. We strongly welcome, once again, the persistent support of the United States in the fight against corruption and the promotion of transparency in Guinea. These measures promote the rule of law and the development of natural resources in Guinea in a manner that best serves both the people of Guinea and law-abiding investors.” 

Guinea has undertaken a democratic transition in 2010, after 50 years of authoritarian regimes and corruption. Since the election of first democratically-elected President Alpha Condé, Guinea has engaged critical reforms to promote transparency, the rule of law and attract investors.  

The Ministry of Justice reserves any further comment in view of the fact that this relates to on-going criminal proceedings

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top