Politique

Massacre du 28 septembre : Le nouveau ministre de la justice rassure que les personnes inculpés seront entendues et jugées.

Juste après la mise en place du Conseil Supérieur de la Magistrature, le ministre d’Etat de la justice garde des sceaux a animé une conférence de presse dans les locaux de la Cour d’Appel de Conakry. 

Maitre Cheick Sacko dans son intervention a indiqué que le Conseil Supérieur de la Magistrature a deux fonctions essentielles : celle de la protection et de l’indépendance des magistrats et l’aspect disciplinaire et la sanction. Sur le dossier « massacre 28 septembre », il a rassuré que les journalistes que toutes les personnes impliquées dans cette affaire (victimes, témoins, les auteurs), seront auditionnées. 

S’agissant des reformes, le nouveau ministre de la justice a affirmé que l’une de ces premières priorités étaient la mise en place du Conseil Supérieur de la Magistrature.

 

Parlant des brebis galeuses, il cite des magistrats qui ne respectent pas la déontologie et violent les règles de leur profession. En ce qui concerne les infrastructures judiciaires, il a déclaré : « ceci est un serpent de mer dans ce pays ». Pour relever ce défi, il a annoncé la rénovation des trois tribunaux d’instance de Conakry, la construction de la nouvelle chancellerie et la réfection des prisons de l’intérieur du pays. 

Bah Sékou 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top