Politique

Visite d’IBK en Guinée : Les choses sérieuses commencent

La Guinée et le Mali veulent  intensifier leur coopération. Ce mardi, la délégation malienne a discuté avec des ministres guinéens autour de plusieurs questions. Ils ont consacré une bonne partie de leur échange à l’énergie. Un projet d’interconnexion est envisagé avec la réalisation du barrage de Fomi qui aura une capacité de production  de
90 MW. Ce barrage comportera d’autres volets notamment sur le plan agricole. 

Le Mali et en avance  dans ce secteur, la Guinée veut donc profiter de son expérience.

Le système d’irrigation  a marché dans ce pays sahélien. Le transport est l’autre question soulevée autour de cette concertation. Dépourvu de façade maritime, le Mali compte sur le Port Autonome de Conakry pour ses échanges commerciaux. L’utilisation du corridor Conakry-Bamako n’est pas à son meilleur niveau. La dégradation de la route Mamou Faranah retarde l’acheminement des marchandises vers la capitale malienne. Le palais de Koulouba souhaite la réhabilitation de cet axe routier. Le patron du département des
travaux publics, Mohamed TOURE en a pris note.

Au delà de l’aspect routier, un prolongement  vers le Mali de la ligne ferroviaire Conakry Kankan est prévu. Autre sujet abordé, la décentralisation. Alhassane CONDE a plaidé pour l’accélération du processus de matérialisation des frontières. Le Mali et la Guinée sont deux pays avec une histoire commune. << Mais l’intérêt économique pourrait  saper les liens de parenté >>, s’inquiète M. CONDE. La culture et l’élevage  n’ont pas été occultés lors de ces discussions devant aboutir à un communiqué final qui sera signé dans les prochaines heures par les deux parties.

Souley

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top