Politique

La CAF donne raison au Horoya AC sur le Raja de Casablanca

Un contentieux opposait le club marocain (Raja de Casablanca) et le club guinéen (Horoya football club) au tour de Yali-Yali, un joueur engagé par ce dernier de la 16ème de finale de la ligue Africaine des clubs Champions. Les marocains n’ayant pas pu digérer leur défaite, synonyme d’élimination sur son propre terrain ont porté plainte contre le club guinéen pour utilisation d’un joueur non éligible au club.   

 

Mais après examen de la requête, la commission d’organisation des compétitions interclubs de la confédération africaine de football (CAF) a adressé un courrier à la fédération guinéenne de football (Feguifoot), le 15 mars dernier. Dans ce courrier, la CAF a tranché en faveur du Horoya Athlétique Club de Conakry.  

 Lisez l’intégralité de la décision de la CAF sur cette affaire…. 

La CAF a reçu une réserve règlementaire du club du Raja de Casablanca concernant l’éligibilité du joueur Mohamed Camara du club Horoya AC (Guinée) engagé à la Ligue des Champions Orange 2014, selon laquelle ce joueur appartient toujours au club Marocain du CODM.

Apres avoir reçu de nombreuses informations et documents de la partie Marocaine et Guinéenne, la Commission d’Organisation des Compétitions Interclubs de la CAF a examiné le dossier.

Un premier transfert du joueur Mohamed Camara a eu lieu le 22 Avril 2013 en tant qu’amateur du club CODM au club Horoya AC sous forme de prêt, et le 26 Avril 2013, la Fédération Royale Marocaine de Football a émis à la Fédération Guinéenne le Certificat de Transfert International (CIT) du joueur.

La Commission a également établi qu’après la fin du prêt le 30 Aout 2013, la Fédération Royale Marocaine de Football n’a pas demandé à la Fédération Guinéenne de Football de lui émettre un certificat international de transfert pour le joueur Mohamed Camara afin qu’il revienne vers son club (CODM).

La Commission confirme que les deux clubs ont mené des discussions et qu’un accord pour un transfert définitif aurait été trouvé mais sans avoir la preuve irréfutable que cet accord aurait été honoré, malgré la confirmation que des virements bancaires ont été effectués par Horoya AC au CODM.

La Commission estime qu’il s’agit d’un litige financier entre les deux clubs qui n’empêche pas l’enregistrement du joueur au club Horoya AC, constatant l’absence d’un CIT de la Guinée vers le Maroc.

Par conséquent, la Commission d’Organisation des Compétitions Interclubs de la CAF confirme l’éligibilité du joueur Mohamed Camara au sein du club Horoya AC et rejette la réserve formulée par le club du Raja de Casablanca. Le club Horoya AC est qualifié au prochain tour de la Ligue des Champions Orange 2014.

Mamadou Oury Bah 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top