Politique

Mali : Amadou Haya Sanogo transféré de Bamako à Sélingué.

Amadou Haya Sanogo, placé en détention depuis la fin de novembre 2013 à l’école nationale de gendarmerie de Bamako, a été transféré en fin de semaine dernière vers Sélingué, à 150 kilomètres au sud de la capitale.
Amadou Haya Sanogo n’est plus à l’école nationale de gendarmerie de Faladié, à Bamako. Le responsable du coup d’État du 22 mars 2012 contre l’ex-président Amadou Toumani Touré (ATT) a été transféré dans la nuit du vendredi 14 au samedi 15 mars vers Sélingué, à 150 kilomètres au sud de la capitale, près de la frontière avec la Guinée.

Le capitaine putschiste » avait été arrêté puis placé en détention provisoire à la fin du mois de novembre 2013. Il venait alors d’être formellement inculpé de « complicité d’enlèvement de personnes » dans l’enquête sur la disparition d’une vingtaine de « bérets rouges » (commandos parachutistes) fidèles à ATT, qui avaient tenté un contre-coup d’État le 30 avril 2012.
Isolé
Maître Harouna Toureh, l’avocat de Sanogo, considère ce transfert comme un « acte totalement illégal ». Selon lui, cette décision a été ordonnée par le juge d’instruction Yaya Karembé, en charge du dossier, sans qu’aucun des conseils du militaire, ni le principal intéressé lui-même, ne soient prévenus à l’avance. « Ils font ça pour isoler mon client et le torturer moralement », s’emporte Me Toureh, précisant que l’ancien putschiste est désormais maintenu dans un bâtiment de la gendarmerie dépendant du district de Bougouni.
D’après une source ministérielle, le juge Karembé aurait décidé de transférer Amadou Haya Sanogo parce qu’il était en « contact indirect avec certaines personnes, notamment d’autres militaires inculpés, et que cela pouvait nuire à la découverte de la vérité ».
Source : jeuneafrique.com

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top