Politique

Le PEDN de Kouyaté remet Cellou Dalein à sa place!

Après avoir faussé compagnie à Lansana Kouyaté en siégeant à l’assemblée nationale, Cellou Dalein Diallo de l’Ufdg, en séjour en France, a tenté de donner les motivations de l’absence du leader du PEDN. C’était sans compter avec la fermeté du chargé de communication qui tient à l’image du parti. Juste une mise au point.

Mise au point à l’attention du Président de l’UFDG.

 

Le Parti de l’Espoir pour le Développement National (PEDN) est une formation politique qui consulte toujours sa base avant de prendre une décision. Comme ce fut le cas dans l’entre deux tours de la dernière présidentielle, ce sont les structures à tous les niveaux du Parti qui ont choisi la politique de la chaise vide.

Contrairement à ce que vous insinuez, en refusant de siéger à l’Assemblée Nationale, Lansana KOUYATE a respecté la volonté de sa base sans laquelle il n’existe pas en tant que leader politique.

Avant vous, le PEDN avait expliqué en trois points les raisons de son absence à l’hémicycle qui se résument à :

1) Les élections législatives ont été truffées de fraudes reconnues par tous y compris par la délégation de l’ Union Européenne (avec photos et films à l’appui). Le PEDN en a été la principale victime en Haute Guinée comme en Forêt. Tous nos partenaires de l’opposition, à commencer par El Hadj Cellou Dalein, l’ont reconnu publiquement lors d’interviews accordées.

2) L’opposition, à l’unanimité a rejeté les résultats et fait recours à la cour suprême qui a malheureusement commis un déni de justice en se déclarant incompétente. La cour suprême n’a donné ni raison ni tort aux partis de l’opposition, ce qui signifie que les requêtes de l’opposition demeurent en l’état.

3) L’opposition par voie de conséquence a écrit au Secrétaire Général de l’ONU, à la présidente de la commission de l’UA et a saisi la cour de justice de la CEDEAO. Avant de recevoir une réponse de ces organisations suite à l’incompétence prononcée par la cour, est-il logique et rationnel de siéger ? Les guinéens doivent savoir une chose:

Ou notre pays prend la mesure des graves manquements à l’éthique de la démocratie ou nous continuons à nous accommoder d’entorses qui mettront fin à nos espérances de liberté. Pourquoi nous n’avons pas fermé les yeux sur tout ça comme les autres partis ? Nous respectons seulement le vote de nos militants qui, aux 2/3 ont décidé de ne pas siéger. La politique n’est pas que roublardise, tromperie, et immorale. L’ego personnel doit s’effacer devant l’aspiration profonde du peuple.

Pour nous donc, la page de cette Assemblée est définitivement tournée , mais le combat continue.

Aboubacar SAKHO
Secrétaire National du PEDN chargé de la Communication
Porte-parole de SEM Lansana KOUYATE

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top