Politique

l’Ufr se débarrasse de Telli Touré, accusé de « sous-traitance avec le RPG ».

Coup de tonnerre à l’Ufr de Sidya Touré. Le parti de l’ancien Premier ministre guinéen a exclu de ses rangs Abdourahamane Telli Touré, son représentant à la Ceni et désormais ex-membre du Bureau exécutif. Selon le communiqué en ligne sur le site du parti, Telli Touré est accusé de « manque de loyauté et d’engagement à servir les intérêts de l’Ufr ». Lisez!

UFR : Exclusion d’Abdouramane Telli Touré, ancien représentant de l’UFR à la CENI

 

Le BEN de l’UFR décide d’exclure M. Abadourahamane Telli Touré de l’ensemble des structures du Parti. Cette exclusion est motivée par le manque de loyauté et d’engagement à servir les intérêts de l’UFR dont a fait preuve Abdouramane Telli Touré.

En effet, bien avant l’élection présidentielle de 2010, de lourds soupçons pesaient sur Telli Touré que beaucoup accusaient d’être mu uniquement que par ses intérêts personnels. C’est ainsi, que ces accusations se sont précisées après la tenue de ladite élection.

Selon bon nombre d’acteurs et d’observateurs de la vie politique guinéenne, Abdouramane Telli Touré, en étroite complicité avec le président de la CENI d’alors, s’est laissé corrompre par les réseaux activistes d’Alpha Condé, candidat du RPG.

Dans la deuxième version de la CENI, suivant le principe adopté au niveau de l’Opposition Républicaine de reconduire les commissaires signataires des déclarations dénonçant les dysfonctionnements de la CENI, l’UFR a reconduit sur cette base Abdouramane Telli Touré qui a été par la suite confirmé à la tête du département de la logistique.

A notre grande surprise, nous avons découvert notre mandataire engagé à servir les intérêts du RPG Arc-en-ciel. Ainsi, en sa qualité du chef de département de la logistique, Telli Touré a accepté avec une grande docilité la sous-traitance de l’ensemble des activités de son département au RPG.

Pourtant, de prime à bord, le choix d’un représentant de l’opposition pour diriger la logistique était de nature à rassurer quant à la gestion efficiente de ce département.
D’ailleurs, c’est une des raisons pour lesquelles beaucoup d’acteurs notamment les partenaires techniques et financiers ont relâché leur attention sur la gestion de ce département, tout au long du processus électoral.

C’est bien après les élections législatives du 28 septembre dernier, que beaucoup de ces partenaires ont reçu des éléments de preuve sur la corruption dont il a été l’objet et qui l’a conduit à jouer le jeu du pouvoir.

Les faits reprochés à Abdourahamane Telli Touré sont constitutifs de haute trahison à l’encontre de l’UFR dans la mesure où il a travaillé en bonne intelligence avec le camp adverse.
En conséquence la décision d’exclusion le concernant entre en vigueur à compter de ce jour 27 mars 2014.

Cellule Com UFR
Source : mediaguinee.net

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top