Politique

France: Manuel Valls nommé Premier ministre.

Manuel Valls, jusque-là ministre de l’Intérieur, a été nommé Premier ministre par François Hollande, qui a annoncé que le gouvernement sera « resserré et cohérent » et qu’il s’agira d’un « gouvernement de combat ». Le président français a fixé l’emploi pour priorité à ce futur gouvernement. « Redonner de la force à notre économie, c’est indispensable, ce sont les entreprises qui créent des emplois », a-t-il déclaré.

Défendant le principe du pacte de responsabilité, François Hollande a annoncé que s’y adjoindra un « pacte de solidarité » qui comprendra  notamment « une diminution des impôts des Français » d’ici 2017 et « une baisse rapide des cotisations ». François Hollande a également promis le lancement d’un programme d’économies, dont la mise en œuvre sera confiée au gouvernement de Manuel Valls.
Plus tôt dans la journée, Jean-Marc-Ayrault avait annoncé avoir présenté sa démission ainsi que celle de son gouvernement, au lendemain d’une défaite retentissante des socialistes aux élections municipales, lors de laquelle 155 communes de plus de 9 000 habitants ont basculé à droite.
Manuel Valls a su se rendre incontournable
Le sort de Jean-Marc Ayrault a été scellé dimanche soir. Manuel Valls était donné favori dans la course à la succession de l’ancien maire de Nantes. L’actuel ministre de l’Intérieur avait l’image de celui qui pourrait le mieux incarner un changement. Il est plus médiatique que Jean-Marc Ayrault, il incarne l’autorité, donc semble à même de remettre de l’ordre dans un gouvernement jugé souvent dispersé. Manuel Valls, l’homme qui a fait 5 % à la primaire socialiste, prend donc, trois ans après, la tête du gouvernement. Il aura su se rendre incontournable, grâce à sa popularité.

Mais à l’heure où tous les dirigeants de la majorité ont à la bouche l’expression « Justice sociale » pour répondre au sévère avertissement des électeurs de gauche, dimanche, Manuel Valls n’est pas forcément celui qui a l’image la plus sociale. Critique sur les 35 heures, il y a quelques années il voulait changer le nom du parti socialiste. Dimanche soir, l’aile gauche du PS dès commençait à faire campagne contre son éventuelle nomination à Matignon. La nomination de Manuel Valls à Matignon pose aussi la question du maintien des deux ministres écologistes, ou tout au moins de celui de Cécile Duflot, qui aurait récemment déclaré qu’elle quitterait l’équipe gouvernementale si Manuel Valls devenait premier ministre.
Le président français doit intervenir lors d’une allocution télévisée, ce lundi soir à 18 h (TU), 20h, heure de Paris. Intervention que vous pourrez suivre en direct sur RFI, lors de l’édition spéciale, de 20 h à 20 h 30, heure de Paris.
Source : RFI

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top