Politique

Les services de la police de l’air et des frontières de Conakry à l’école de la gestion de la migration

33 agents de la police de l’aire et des frontières en service à l’aéroport de Conakry, ont été formés en 20 jours sur plusieurs outils de travail. Il s’agit de la littérature informatique, des logiciels Windows, World et Excel, de l’utilisation des clés USB, des lecteurs de disque dures externe, le scanneur et les recherches des données sur le net.
 
Une  formation  qui s’inscrit dans le cadre  de l’accompagnement du gouvernement guinéen sur la gestion de la migration.
 
Le chef de la délégation de  l’organisation internationale pour les migrations en Guinée, Kobla Amitière « Vu que le logiciel appliqué ait intégré à l’ordinateur, il est important d’assurer l’initiation en informatique des agents concernés. 33 agents qui sont devant nous désormais acquis les notions fondamentales qui feront d’eux des acteurs prêts à utiliser ces logiciels, ces systèmes de justification et de reconnaissance des personnes. Ceux-ci viennent s’ajouter aux 30 autres qui ont été initiés à Koundara par un cabinet de la localité ».
 
Ce projet adopté par l’OIM, l’organisation internationale  de la migration est financé par le gouvernement canadien dont le consul honoraire à Conakry  exprime ici les intentions de son pays. « Les policiers de la police de l’air et des frontières sont en première ligne dans la défense du territoire contre les menaces extérieures. La sécurité du territoire, le trafic d’êtres humains, de drogue, d’armes sont vos préoccupations premières ».
 
Le directeur central de l’air et des frontières a dégagé la gratitude et la reconnaissance de la Guinée à l’IOM pour son appui à la gestion du flux migratoire. « Je tiens à rassurer l’opinion internationale et nationale de notre détermination à assurer les responsabilités qui sont les nôtres de le cadre de la prévention et de la lutte contre l’immigration clandestin. Les bénéficiaires de cette formation dans l’exercice de leur fonction feront preuve de professionnalisme avérée afin que notre pays gagne son paris d’éradiquer définitivement le phénomène de l’immigration clandestine sur l’ensemble du territoire national ».
 
Bah Sékou

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top