Politique

L’AFRIDHO condamne avec fermeté les récents propos du président de l’UFDG tenus aux Etats-Unis

La Rencontre Africaine des Droits de l’Homme, AFRIDHO, condamne avec  fermeté, les propos à relent régionalistes et ethnocentristes qui seraient tenus par le président de l’UFDG aux Etats-Unis. Cet acteur de la société civile  dénonce aussi la justice sélective à la suite réservée au dossier judiciaire du drame de Taouyah. C’était à la faveur d’une conférence de presse tenue mardi à Conakry.
 Les récents propos de l’opposant guinéen Cellou Dalein Diallo pourraient compromettre l’unité nationale et viole certaines lois de la République qui consacrent aux partis politiques, la pacification du pays. C’est ce qu’a indiqué le président de l’AFRIDHO  conseillant au président de l’UFDG de s’abstenir de tenir  des propos ambigus et controversés qui peuvent mettre à rude épreuve la démocratie balbutiante de la Guinée. Nouhan Traoré recommande à Cellou Dalein Diallo de s’engager à promouvoir le dialogue, la paix et l’unité nationale.
 
En ce qui concerne le drame de Taouyah, AFRIDHO se réjouit des poursuites pénales engagées contre certains présumés auteurs, inculpés d’homicide involontaire, d’abstention délictueuse et de complicité par le parquet de Dixinn qui les a   placés sous mandat de dépôt  à la maison centrale de Conakry.  
 
Cependant, cette ong dit avoir des soucis à deux niveaux. Le premier, selon son président, c’est que les autorités judiciaires dégagent leur préférence au dossier de Rogbané au détriment de celui de Lambanyi. En ce sens que, explique-t-il, qu’aucune inculpation ou placement sous mandat de dépôt n’a eu lieu après le drame de Lambanyi alors que les deux dossiers devraient avoir les mêmes traitements et les mêmes égards dans la cadre judiciaire.  
 
Le deuxième est l’existence d’une justice pour les forts et d’une autre pour les faibles, poursuit Nouhan Traoré, qui constate avec regret qu’aucune autorité administrative, communale et sécuritaire n’a été entendue. Pour conclure, le président de l’AFRIDHO recommande aux autorités judiciaires un traitement équitable dans ces dossiers et l’application de la loi  à tous les responsables  lors de ces deux drames.
 
Bah Sékou

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Politique

L’AFRIDHO condamne avec fermeté les récents propos du président de l’UFDG tenus aux Etats-Unis

La Rencontre Africaine des Droits de l’Homme, AFRIDHO, condamne avec  fermeté, les propos à relent régionalistes et ethnocentristes qui seraient tenus par le président de l’UFDG aux Etats-Unis. Cet acteur de la société civile  dénonce aussi la justice sélective à la suite réservée au dossier judiciaire du drame de Taouyah. C’était à la faveur d’une conférence de presse tenue mardi à Conakry. (suite…)

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top