Politique

Guinée : couvre-feu à N’Zérékoré suite à des incidents autour d’Ebola

Un couvre-feu nocturne allant de 21h00 à 06h00 a été instauré depuis jeudi à N’Zérékoré, la plus grande ville de la Guinée forestière, suite à une manifestation des populations contre la présence des équipes médicales déployées dans le cadre de la riposte contre le virus Ebola, a-t-on appris vendredi de sources concordantes.
La manifestation a eu lieu jeudi dans cette ville située à 1. 000 km de la capitale Conakry alors que le bruit circulait que des agents de santé effectuerait une pulvérisation au marché central de la ville dans le cadre d’une opération d’assainissement, ce qui provoquait la psychose chez les commerçants en cette période d’épidémie d’Ebola.

Les manifestants estiment que N’Zérékoré n’est pas aussi touché par le virus Ebola comme on le fait croire, tandis que quelques cas y ont été enregistrés ces derniers temps.
Des manifestants ont tenté d’investir l’hôpital préfectoral de la ville, alors que les forces de l’ordre sont intervenues en faisant usage de gaz lacrymogène.
De sources officielles, on a fait état de 22 blessés lors de ces incidents, dont des agents de sécurité. « Des citoyens armés de fusils ont ouvert le feu sur des hommes en uniforme », selon les mêmes sources.
Le préfet Aboubacar M’Bhope Camara a justifié l’instauration du couvre-feu par « une situation grave et très grave ». « Ce sont là des comportements susceptibles déstabiliser la ville », a-t-il déploré.
Le préfet a invité les populations de N’Zérékoré au calme et à la sérénité et à rester chez elles, jusqu’à ce que la situation soit rétablie.
Vendredi, les activités sont à l’arrêt dans la ville, où des coups de feu sont entendus, ont déclaré des témoins à Xinhua.
Xinhua

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top