Politique

Journée sans commerce observée par endroit à Conakry : des tensions signalées à Hamdallaye.

La journée sans commerce voulue par le collectif des commerçants de Madina pour réclamer l’indemnisation des victimes de pillages des soubresauts politiques, a-t-elle été observée à Conakry ? Au marché de Madina et de Touyah, oui. L’illustration, c’est la fermeture de la quasi-totalité des boutiques et magasins.
 
Quelques étalagistes sont sortis. Des unités d’intervention de la police avaient pris position pour éviter que des personnes mal intentionnées ne viennent défoncer les portes des boutiques et des magasins. Pendant ce temps, le marché-Niger au centre ville de Kaloum est plutôt resté ouvert avec une affluence des clients. La circulation a été paralysée sur l’axe Cosa-bambeto-Hamdallaye où les commerces sont restés clos. Des agents de force de l’ordre étaient déployés  à tous les grands carrefours pour parer à toute manifestation. Des 
 
Aussi, plusieurs petits marchés hebdomadaires notamment celui d’Entag-nord, de Kaporo ou de Lambanyi ont connu peu d’affluence. Dans ces marchés, la journée sans commerce a
été peu observée.
 
Aucun incident n’a été signalé pour le moment par contre des habitants de la commune de Ratoma situés sur le long de la route Le Prince, redoutent de nouvelles violences à cause des tensions enregistrées la semaine écoulé sur ce axe.
 
Bah Sékou 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top