Politique

Plusieurs jeunes ressortissants de la Guinée et du Mali arrêtés au Ghana.

Ils seraient une cinquantaine de jeunes guinéens et maliens à croupir dans une prison ghanéenne. Leur soif d’or les a conduits en terre ghanéenne. Ils venaient d’y arriver. Munis de machines détectrices d’or, dont l’importation et l’usage sont interdits au pays de NKwamé Kouroumah, ils avaient à peine entamer leurs activités en quête du métal jaune, qu’ils ont été surpris et arrêtés par les services de sécurité ghanéens, à Koumassi.

Quelques jours après, ils seront transférés à Tamalé où il existerait une haute prison. Selon Mohamed Aïcha Cissé, un étudiant guinéen vivant à Accra, ce sont pour la plupart des diplômés guinéens, qui, lassés d’attendre leur premier emploi qui ne vient pas, ont décidé d’aller ‘’ à l’aventure’’, pour tenter leurs chances. Ils seraient dans leur écrasante majorité des ressortissants des préfectures de Siguiri et de Mandiana.
Le consul de la Guinée à Accra, M. Yaya Koulibaly, s’efforcerait depuis des jours pour obtenir leur libération, en vain. Sa tâche est loin d’être une sinécure, pour preuve, un étudiant guinéen du nom de Lamien Camara, arrêté à Takoradi, en marge de la CAN 2008 qui s’est jouée au Ghana, croupit toujours en geôle.
Il est un impératif désormais pour les autorités de Conakry, notamment celles du ministère des affaires étrangères de s’impliquer fortement afin de faire libérer ces jeunes guinéens, détenus dans une prison du Ghana.
Il est aussi à dire aux jeunes guinéens de renoncer à aller dans les mines du Ghana, avec des machines détectrices d’or. Ce n’est pas toléré par les autorités de ce pays. A bon entendeur, salut !
Moussa Tata Kourou Diawara
622 47 70 08
e-mail : tatakourou@yahoo.fr

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Politique

Plusieurs jeunes ressortissants de la Guinée et du Mali arrêtés au Ghana.

Ils seraient une cinquantaine de jeunes guinéens et maliens à croupir dans une prison ghanéenne. Leur soif d’or les a conduits en terre ghanéenne. Ils venaient d’y arriver. Munis de machines détectrices d’or, dont l’importation et l’usage sont interdits au pays de NKwamé Kouroumah, ils avaient à peine entamer leurs activités en quête du métal jaune, qu’ils ont été surpris et arrêtés par les services de sécurité ghanéens, à Koumassi.

(suite…)

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top