Politique

Après la fin de la saison sportive : Antonio engage le grand ménage au Horoya AC

Le patron du vrai champion de Guinée, le Horoya Athletic Club, privé de son 3ème titre consécutif à cause de l’amateurisme ambiant de sa future défunte administration et de certains de ses responsables techniques, semble avoir commencé le nettoyage et l’assainissement dont a nécessairement besoin l’équipe de la banlieue pour être réellement professionnelle et compétitive surtout sur la scène internationale.

Nul n’ignore l’amour, la passion et les colossaux investissements et sacrifices consentis par Antonio Souare pour le sport, en général, et le football, en particulier.

La part du Lion revenant logiquement à Horoya, avec un président ne lésinant sur rien pour construire une équipe à la hauteur de l’ambition internationale qu’il a pour la Guinée, il est impensable et même inadmissible qu’un club doté des moyens consacrés à Horoya,  perde le titre de champion pour cause de violation d’un règlement aussi banal que la gestion des cartons.

Aujourd’hui Antonio Souare a compris la nécessité de procéder à des réformes non seulement pour éviter dorénavant les incompétences coûteuses comme celle qui a fait perdre le titre de champion de Guinée, mais aussi et surtout pour se mettre déjà dans la logique de la Ligue professionnelle qui s’impose désormais au football guinéen.

Ces raisons et d’autres expliquent et justifient aujourd’hui la venue de Fode Capi Camara dans le groupe Horoya. Grand connaisseur des règlements du football universel, il est réputé homme de rigueur et de principe.

Déjà sous la supervision du President-Délégué, Cheick Abdel Kader Sangare, le nouveau Coordinateur General et un autre homme non moins rigoureux, l’ancien international Chérif Souleymane, instructeur de la FIFA, sont chargés de se pencher sur la nouvelle structure organisationnelle du Horoya Athletic Club, conformément à la professionnalisation exigée par la FIFA et la CAF à toutes les fédérations de football avant la date butoir de 2015.

À signaler enfin que le Horoya, après le limogeage et le remplacement de son budgétivore entraîneur sénégalais, Amara Traore par le franco-congolais, Théophile Bola, et l’avènement de l’ancien ministre, Cheick Abdel Kader Sangare à la présidence-déléguée du club, à pratiquement remporté tous ces  matchs du championnat et s’est succédé à lui-même comme détenteur de la coupe nationale. Cette posture permet au club de limiter les dégâts d’une saison insatisfaisante et de se qualifier pour la campagne africaine de l’édition 2014-2015.

 Ibrahima Sory Sylla

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top