Politique

Quand les guinéens vivants au Sénégal sont stigmatisés à cause d’Ebola

Depuis que l’épidémie de la fièvre hémorragique Ebola a été transporté dans la capitale sénégalaise par un étudient guinéen la semaine dernière, la vie de nos compatriotes vivants au Sénégal devient de plus en plus dure.

Ils vivent dans la stigmatisation, le mépris et la mésestime. La seule cause est le fait que la Guinée est pleinement frappée par le virus Ebola et ce virus s’est retrouvé au pays de la Téranga à cause d’un étudient.  

 

Pour preuve, une guinéenne a été victime de mépris dans un marché de la capitale sénégalaise ce mardi.   « Aujourd’hui, ma belle-sœur  a été au marché et par mégarde elle a effleuré une dame qui s’est  retourné en catastrophe pour lui dire « boulma laal dei » genre ne me touche pas, porteuse d’Ebola », témoigne une guinéenne  qui vie  au pays de Macky Sall.

Rien de plus inquiétant, le président sénégalais a déclaré ce qui suit, « Si  ce n’était pas à cause de son état de santé, l’étudiant guinéen doit être poursuivi par les juridictions de son pays. Car nos frontières ont été fermées. Donc, ce jeune a violé nos lois ».

En outre, malgré son hospitalité «’’Téranga’’, le Sénégal a été le tout premier pays à fermer ses frontières à cause d’Ebola et qui continue sur cette décision, malgré l’interdiction de cette décision par la CEDEAO.  

Mamadou Oury Bah

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top