Politique

Drame de Rogbane : Un clip pour rendre hommage aux victimes

24 artistes guinéens se sont unis pour faire un morceau pour rendre hommage aux  34 jeunes victimes de la plage de Rogbane, survenu le 29 juillet dernier. La cérémonie de présentation de ce morceau en audio et vidéo s’est tenue ce mardi 9 septembre 2014 dans un complexe hôtelier de la place. 

Opérateurs culturels, manageurs, artistes, journalistes culturels et autres fans de la culture  étaient au rendez vous. C’est dans une salle archi-comble que le clip dénommé la  »Voix des solitaires » qui d’ailleurs a fait couler des larmes a été diffusé. 

 

 King Salomon du groupe Banlieuz’ art laisse entendre que ce morceau a pour objectif de demander pardon non seulement aux différentes familles victimes mais aussi à tout le peuple de Guinée. « Nous prions Dieu pour qu’il puisse pardonner les jeunes qui ont perdu leur vie alors qu’ils sont venus partager l’amour de la culture. Je crois qu’il y a certains qui sont morts en réalisant leur rêve, c’est-à-dire, mourir en voyant les Banlieuz’art et Instinct Killers jouer. Je prie Dieu le Tout puissant que la terre leur soit légère », a-t-il confessé. 

Pour l’artiste Abraham Sonty, Koundouwaka, il faudrait que les autorités prennent toutes les dispositions pour que plus jamais ces genres de drames ne se reproduisent. 

Maka Traoré, au nom de la fédération des opérateurs culturels de Guinée se dit ému du message véhiculé dans le clip. « Les gens doivent comprendre que ceux qui ont organisé ce concert ne sont pas des criminels. Ce sont des professionnels de la culture qui ont l’habitude d’organiser des concerts et autres événements », explique-t-il.

Pour lui, ce problème devrait être réglé d’une autre manière. M. Traoré affirme être d’accord au fait que justice soit faite pour situer les responsabilités, mais pas de cette façon. C’est-à-dire, mettre en prison Malick Kébé, directeur de l’agence guinéenne des spectacles d’alors, Ablaye M’baye, un des organisateurs du concert de Rogbane et laisser le gouverneur de Conakry et le maire de Ratoma en liberté. 

Nous ne voulons pas d’une justice à deux poids deux mesures, évoque Joe Traoré, représentant des managers de Guinée. Il dit être déçu du fait que Malik Kébé et Moussa M’Baye soient écroués à la Maison centrale sans jugement. L’artiste invite tous les guinéens à se lever afin que justice soit faite dans cette affaire. 

Mamadou Oury Bah

 

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top