Politique

Droits de l’homme : Un citoyen détenu à la prison centrale de Conakry depuis janvier, malgré une grâce présidentielle

Kandé Mara, c’est son nom, il croupit à la prison centrale de Conakry depuis janvier 2014, alors qu’il bénéficia d’une grâce présidentielle en 2011. Sa famille s’inquiète pour son état de santé jugé fragile, après une intervention chirurgicale qu’il vient de subir, étant toujours en prison.
Kandé Mara, a été interpelé pour escroquerie au mois de décembre 2010, à la suite d’une affaire dit-on de black-paper, dans laquelle ils étaient 5 suspects. Lui il va être condamné à un an de prison.

Après 11 mois, il va être gracié comme d’autres prisonniers par le président Condé, grâce présidentielle à la suite de laquelle il sera relaxé à la même année.
En janv 2014, de retour de Faranah, il croise le plaignant, un certain Diallo, commerçant de son état, qui ameutera les populations, aussitôt il fut arrêté à nouveau, et conduit à la DPJ. Là, le dossier sera confié à un certain Telly Diallo, commandant de la BRB, qu’on présente pour être un ami du plaignant.
Par la suite, son dossier sera transmis au TPI de Kaloum, mais le procureur d’alors, M. Cissé demanda qu’il soit relâché, au motif qu’il avait bénéficié d’une grâce présidentielle. M. Cissé appellera le régisseur de la prison centrale pour lui demander de ne plus enfermer M. Mara.
Mais cela ne suffit pas à calmer les ardeurs de ceux qui lui en voulaient, aussitôt sorti des locaux du TPI de Kaloum, il sera repris et reconduit à la DPJ.
Là, M. Telly Diallo, aurait suggéré à M. Mara de rembourser seul les 200 millions dus aux 5 personnes, s’il veut recouvrer sa liberté, arguant qu’il a les moyens de le faire, parce que disposant d’une maison.
Après une semaine passée à la DPJ, c’est dit-on le substitut du procureur Cissé, M. Bora Diallo, qui signera un mandat de dépôt pour le reconduire à la maison d’arrêt de Conakry.
Au lieu de 200 millions de francs guinéens, précédemment revendiqués par le plaignant, après enquête et après des révélations dans la presse, on signifiera à M. Mara qu’il a une contrainte corps de 10 millions.
M. Mara croupit toujours en prison, en dépit de tout, il serait très malade, il vient de subir une intervention chirurgicale, selon un de ses proches…
Sa famille va rencontrer le ministre des droits de l’homme et des libertés publiques, les jours à venir, Kalifa Gassama Diaby, promet de prendre le dossier à bras le corps, en brave à trois poils, défenseur des faibles…
A suivre !
Yamba Yamba

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top