Politique

Ebolarésistance : Des jeunes d’une localité de N’Nzérékoré s’en prennent à une délégation constituée d’autorités et de responsables de la santé

Les autorités administratives et sanitaires de N’Nzérékoré ont été attaquées mardi 16 septembre par des villageois dans la sous-préfecture de Wamey.

Le gouverneur de la région administrative de N’Nzérékoré, Lancei Condé, en compagnie du préfet, du directeur régional de la santé, du directeur général de l’hôpital régional et de son adjoint, des partenaires de l’OMS et de la Croix rouge, se rendait dans trois sous-préfectures, notamment Womey, Soulouta et Gouecké.

Cette visite s’inscrivait dans le cadre de la sensibilisation des populations sur les moyens de prévention du virus Ebola.

 

Après l’étape de Gouecké, cette forte délégation s’est rendue dans la sous-préfecture de Womey. Mais, selon Facely Konaté, journaliste à la radio Liberté Zaly FM, cette délégation a été surprise par des jeunes armés de gourdins et des machettes alors que tout avait bien commencé.

« A Womey, toutes les choses avaient bien démarré parce qu’il y avait même eu la présentation des dix noix de cola par les sages, le préfet avait fait sa communication. Maintenant c’était le tour de François Lamah qui est le coordinateur régional de l’ONG Pride Guinée. Pendant qu’il lisait son discours, il a vu des jeunes sortir de la brousse munis de gourdins et des machettes. Ils ont commencé à attaquer les gens, et c’était la panique. Ils ont reçu à saccager six véhicules », a expliqué Facely Konaté que nous avons joint au téléphone.

Après cet incident, plusieurs personnes sont restées sans nouvelles. C’est notamment le cas du directeur préfectoral de la santé, du directeur général de l’hôpital régional, deux journalistes de la radio rurale, un de Libeté Zaly FM, des partenaires de l’OMS et de la Croix rouge.

Quant au directeur général de la radio rurale et une de ses stagiaires, ils ont trouvé refuge dans la sous-préfecture de Soulouta, alors que le gouverneur et le préfet de N’Zérékoré sont retournés à Gouecké.

Aux dernières nouvelles (22h), notre source nous fait savoir que le gouverneur est déjà rentré à N’Zérékoré.
Avec mediaguinee

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Politique

Ebolarésistance : Des jeunes d’une localité de N’Nzérékoré s’en prennent à une délégation constituée d’autorités et de responsables de la santé

Les autorités administratives et sanitaires de N’Nzérékoré ont été attaquées mardi 16 septembre par des villageois dans la sous-préfecture de Wamey.

Le gouverneur de la région administrative de N’Nzérékoré, Lancei Condé, en compagnie du préfet, du directeur régional de la santé, du directeur général de l’hôpital régional et de son adjoint, des partenaires de l’OMS et de la Croix rouge, se rendait dans trois sous-préfectures, notamment Womey, Soulouta et Gouecké.

Cette visite s’inscrivait dans le cadre de la sensibilisation des populations sur les moyens de prévention du virus Ebola.

(suite…)

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top