Politique

Guinée-Bissau : le général Indjai démis de ses fonctions à la tête de l’armée

Le chef de l’armée, le général Antonio Indjai, meneur du coup d’État d’avril 2012 et recherché par les États-Unis pour trafic de drogue, a été limogé lundi par le président José Mario Vaz.

Élu en mai dernier à la tête de la Guinée-Bissau, José Mario Vaz vient de marquer un acte majeur de sa présidence. Selon l’agence officielle de presse angolaise Angop, il a débarqué de la tête de l’armée, lundi 15 septembre, le sulfureux général Antonio Indjai.

Ce dernier, homme fort de Bissau depuis des années était le principal meneur du coup d’État du 12 avril 2012 qui avait renversé le gouvernement du Premier ministre Carlos Gomes Junior. Indjai avait également destitué le chef d’état-major de l’époque, José Zamora Induta..

Le gouvernement bissau-guinéen marque ainsi une étape importante vers le retour à l’ordre constitutionnel, même si l’avenir du général Indjai, 58 ans, n’est pas encore connu. L’année dernière, il avait été inculpé par un juge américain pour « narco-terrorisme ». Il est accusé de trafic de drogue et d’avoir fourni des armes aux Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC).

Mis en retrait volontaire ? 

Peu de chance cependant que Bissau accorde aux États-Unis l’extradition de l’homme fort du pays. Certains observateurs estiment même que le général Indjai, reçu le 11 septembre par le président, se serait lui-même mis en retrait afin de faciliter la réforme de l’armée entreprise par le nouvel exécutif. Le Conseil national de défense, composé de représentants des autorités militaires, du Parlement et du gouvernement, se prononcera dans les prochains jours sur le choix du nouveau chef d’état-major des armées, un poste clé en Guinée-Bissau où l’institution a toujours joué les premiers rôles depuis l’indépendance.

De son côté, l’Union africaine a salué dans un communiqué publié mercredi la décision du président. Ovídio Pequeno, le représentant de l’organisation en Guinée Bissau, estime que le limogeage d’Indjai découle d’un « processus normal » qui ouvre pour le pays « un nouveau chapitre de changement ». Et ajoute que la question de la réforme de l’armée est « la priorité des priorités ». 

Jeuneafrique.com 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Politique

Guinée-Bissau : le général Indjai démis de ses fonctions à la tête de l’armée

Le chef de l’armée, le général Antonio Indjai, meneur du coup d’État d’avril 2012 et recherché par les États-Unis pour trafic de drogue, a été limogé lundi par le président José Mario Vaz.

Élu en mai dernier à la tête de la Guinée-Bissau, José Mario Vaz vient de marquer un acte majeur de sa présidence. Selon l’agence officielle de presse angolaise Angop, il a débarqué de la tête de l’armée, lundi 15 septembre, le sulfureux général Antonio Indjai.

(suite…)

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top