Politique

Labé : Les associations de jeunesse réclament à cor et à cri le départ de Samba Djouma Camara (Lettre ouverte au Gouverneur)

Journée mouvementée hier à Labé. Des jeunes de plusieurs associations, sont descendus dans la rue pour exiger que Samba Djouma Camara soit limogé. Il est directeur de la Maison des jeunes de Labé et de CECOJE, un centre d’écoute pour jeunes. Son crime, avoir lancé un mouvement de soutien à la réélection du Pr Alpha Condé.
La jeunesse de Labé ne digère pas cela et ne veut plus rien savoir tant que l’intrépide Camara, n’est pas démis de ses fonctions. Elle a cru devoir adresser au gouverneur Sadou Keita une lettre ouverte. Lisez plutôt !

À monsieur le gouverneur  de la région administrative de Labé

Objet : lettre ouverte
Monsieur le gouverneur,
Nous membres du collectif des associations de jeunes et de développement de Labé réunis sous l’appellation (C.A.J.D.L) venons très respectueusement par la présente vous faire part de nos conclusions suites à la rencontre que nous avons eu hier Mardi 16 septembre 2014 avec la commission que nous avons désigné, autour de la crise sur la gestion de CECOJE et de la Maison des jeunes de Labé.
Tout d’abord nous tenons à vous remercier d’avoir organisé ce cadre  de concertation qui nous a permis ensemble d’amorcer le dialogue afin de parvenir à une issue dans l’intérêt de la jeunesse de Labé et favorable à la paix et la quiétude sociale.
Cependant Monsieur le gouverneur, tout au  long de notre entretien nous avons été surpris par les prises et changements de positions que nous avons observées  de votre côté et qui nous a amené à déduire votre total soutien à Samba Camara et à sa démarche. Soutien qui , d’ailleurs a été conforté par vos propos nous citons : « n’exigez pas le départ de Samba Camara de la Maison des jeunes » , tandis que lors de la séance que nous avons eu ensemble dans la matinée vous aviez déclaré , nous citons : « Samba Camara a été nommé intérimaire par moi-même et si le remplacer peut résoudre la crise je le ferais » et plus loin vous dites que vous n’étiez pas au courant que la Maison des jeunes de Labé était utilisée comme Motel de passe la nuit et que ce seul fait constitue une faute lourde.
Également vous avez affirmé que s’il le faut remplacer Samba, vous aller procéder au remplacement de tous les autres de services ayant des affiliations politiques revenant de facto sur les propositions faites par Samba Camara et d’Idrissa Sampring sur les ondes de GPP FM et sur certains sites internet en ligne.
Monsieur le Gouverneur, nous sommes d’autant plus surpris que le trouble-fête Idrissa Sampiring Diallo qui a contribué négativement a envenimé la situation continue à ériger domicile au gouvernorat et glisser des propositions et nous ne savons en qualité de qui ou de quoi ?
Tous ces éléments et le comportement irresponsable du  DPJ nous rendent sceptique sur l’existence d’une réelle volonté d’accéder aux revendications légitimes de la jeunesse de Labé dans sa grande majorité, par les autorités administratives que vous êtes.
Monsieur le Gouverneur avez-vous choisi Samba Camara au détriment de nous autres de Labé ?
Monsieur le Gouverneur avez-vous choisi de satisfaire Samba Camara et sa démarche au détriment de la quiétude sociale ?
Monsieur le Gouverneur vous le savez autant plus que nous et nous le savons autant que vous que chaque citoyen est libre d’appartenir à un parti politique de son choix, mais nous savons tous également qu’il est défendu par la loi qu’un responsable d’une structure qu’elle soit déconcentrée ou de la société civile, ne doit pas se déclarer partisan, car dès lors la personne perd sa neutralité et sa crédibilité aux yeux des membres et/ou bénéficiaires du service ou de la structure.
Monsieur le Gouverneur vous en êtes la meilleure illustration car vous êtes Gouverneur de région nommé par le Président de la République qui a été élu par le RPG Arc  en ciel , mais si demain vous annoncé officiellement en tant que Gouverneur de région que vous mettez en place ou que vous êtes responsables d’un mouvement de soutien à qui que ce soit vous perdez automatiquement  votre crédibilité et votre neutralité auprès des populations que vous êtes censées administrées au nom de l’État Guinéen . Dès lors que l’on assume des responsabilités au nom de l’État qui est la collectivité nationale nous exerçons notre droit de voter pour le parti ou la personne que nous voulons certes, mais nous avons obligation de neutralité et de devoir de réserve.
Jusqu’à maintenant il n’existe ni État RPG Arc en ciel encore moins UFDG, UFR etc… il existe l’État Guinéen tout court.
Monsieur le gouverneur, eu égard de tout ce qui précède, en tant que jeunes responsables soucieux de la préservation de la paix et de la quiétude, nous réaffirmons notre disponibilité à conteneur le dialogue entamé  pour trouver une solution dans l’intérêt de l’ensemble des jeunes de Labé.
Cependant, pour la suite des négociations nous sollicitons :
·        La présence des responsables du conseil régional et préfectoral des OSC de Labé, du deputé uninominal et les responsables religieux auxquels nous avions adressé la pétition ;
·        La non-participation de ceux qui n’ont aucune fonction qui  leur permettent de prendre au cadre de dialogue ;
·        La cessation de toute activité au niveau du CECOJE et de la Maison des  jeunes jusqu’à la fin des négociations.
« En tout état de cause nous sommes prêts au sacrifice ultime pour faire aboutir nos revendications car Samba Diouma Camara ne dirigera plus la Maison des jeunes et le CECOJE de Labé ».
Le collectif des associations des jeunes et développement de Labé.

Rapporté par Aboubakri

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top