Politique

Drame de Womey : Search for Common Ground demande que les auteurs répondent de leurs actes (Déclaration)

C’est avec une profonde tristesse que nous avons appris la mort de neuf personnes à Womé, parmi lesquelles trois journalistes travaillant auprès des radios qui sont nos partenaires de longue date. Le meurtre de ces personnels de santé et journalistes marque un fâcheux tournant dans la crise Ebola. La peur, la méfiance, et la violence sont autant d’affronts à nos valeurs traditionnelles.

A la dévastation engendrée par la maladie elles ajoutent une souffrance dont l’Homme est responsable. Cette violence n’aurait en aucun cas à représenter la Guinée, la région Forestière, ou les principes d’humanité que nous partageons tous.
Cette crise met à l’épreuve notre société et nos valeurs fondamentales, et menace les principes mêmes qui font de nous des êtres humains. Malgré la peine et les défis qui se présentent à nous, nous ne pouvons oublier que ce qui fait la force de notre pays c’est notre culture de la paix, du dialogue, d’hospitalité et d’ouverture aux autres. Oublier ces valeurs ne fera que créer plus de victimes et de souffrances pour le peuple de la Guinée.
Nous appelons nos concitoyens guinéens, le gouvernement, ainsi que nos partenaires internationaux à ne pas se laisser abattre par la perte de leurs collègues et des nombreuses victimes, et à poursuivre leur travail déterminant pour sauver des vies. Nous remercions tous les intervenants dans la gestion de la crise pour leurs sacrifices et les risques qu’ils ont acceptés de prendre, et prions tous les Guinéens de les aider dans leur travail.
Nous appelons également le gouvernement et ses partenaires au sein de la communauté internationale à prendre les mesures nécessaires afin que les auteurs de ces actes, ainsi que les responsables de la violence qui sévit dans la région Forestière depuis des années, répondent de leurs actes. Compte tenu de notre histoire récente, nous appelons également la communauté internationale et le gouvernement à continuer à travailler directement avec les communautés dans leurs efforts de sensibilisation autour de cette maladie.
Nous présentons nos sincères condoléances aux familles, aux amis et aux collègues des victimes et de toutes les personnes qui ont perdu la vie en tentant de vaincre cette terrible maladie. Nous nous devons de rendre hommage à tous ceux touchés par cette maladie et de travailler ensemble pour la combattre sans en créer de nouvelles victimes.
Nous sommes plus forts que cette maladie et nous ne pouvons pas la laisser nous diviser.
Contact :
Beatrice Abouya, Conakry, Guinée. (Français) +224 622 88 53 13
Ali Badara, Nzerekore, Guinea. (Français et anglais) +224 622 28 34 45
Mike Jobbins, Washington DC. (Français et anglais) +1 202 446 6475
Rapporté par Aboubakri

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top