Politique

Des faussaires ont tenté d’établir des passeports biométriques, en imitant les signatures de certaines autorités du ministère de la sécurité

Depuis le déclenchement de l’opération d’établissement des passeports biométriques en Guinée, le ministère de la sécurité et de la protection civile ne désemplit pas.

La cour et même les couloirs sont pris d’assaut tous les jours par les demandeurs de ce document de voyage électronique qui empêche désormais les faussaires d’imaginer et de monter des manœuvres frauduleuses pour contrefaire ces passeports.

ce document hautement sécurisé ne peut  être délivré qu’aux guinéens, c’est pourquoi le demandeur est soumis à une interview en langues nationales, histoire de s’assurer de l’authenticité de sa nationalité après le versement au préalable de 500 mille francs guinéens, frais de confection dudit document.

Le citoyen demandeur suivra d’autres  étapes strictes de traitement de son passeport comme pré et enrôlement biométrique, le contrôle de qualité de normes internationales de l’OACI du passeport, le scannage et la révérification des données de la personne à travers un comparateur d’empreintes avant que le passeport ne lui soit remis.

Malgré toutes ces procédures pour garantir la sécurité du passeport guinéen, des personnes tentent toujours de les falsifier et certains citoyens étrangers veulent se le procurer en imitant même les signatures de certaines autorités policières.

Selon le directeur central de la police de l’Air et des Frontières, deux personnes sont d’abord arrêtées par ses services dans ces situations irrégulières et ont été déposées à la police judiciaire. Lamine Keita, précise que le document est personnel, il ne peut être donné qu’aux guinéens, seulement avec la présence physique du demandeur, donc même les guinéens vivant à l’étranger ne peuvent pas avoir de passeport à leur absence, sans se présenter aux services.

Nous sommes en train de prendre des dispositions avec le ministère des affaires étrangères pour aller faire leurs passeports dans les pays où ils se trouvent.

Depuis mai 2014 date de la rentrée de la Guinée dans les passeports biométriques  à ce jour, plus de 21 milles passeports ont été établis. 400 à 500 sont faits par jour et le stock est inépuisable. 30 milles passeports sont arrivés dimanche dernier à Conakry, indique le directeur de la DCPAF, commissaire Lamine Keita.

oubensy sylla

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Politique

Des faussaires ont tenté d’établir des passeports biométriques, en imitant les signatures de certaines autorités du ministère de la sécurité

Depuis le déclenchement de l’opération d’établissement des passeports biométriques en Guinée, le ministère de la sécurité et de la protection civile ne désemplit pas.

La cour et même les couloirs sont pris d’assaut tous les jours par les demandeurs de ce document de voyage électronique qui empêche désormais les faussaires d’imaginer et de monter des manœuvres frauduleuses pour contrefaire ces passeports.

(suite…)

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top