Politique

Guinée: 32 arrestations suite à l’assassinat d’une équipe anti-Ebola

En Guinée, depuis les tristes événements le 16 septembre dernier dans la localité de Womey, près de N’Nzérékoré où des villageois ont assassiné huit personnes en mission de sensibilisation contre le virus Ebola, les forces de Défense et de sécurité se sont déployées dans la région et ont procédé à des dizaines d’arrestations. Les autorités guinéennes ont promis de donner une leçon à ceux qui ont commis ces meurtres.
Trente-deux personnes ont été arrêtées en Guinée en lien avec les meurtres commis la semaine dernière à Womey, dans le Sud-Est guinéen.

Huit personnes d’une équipe en campagne de sensibilisation sur Ebola, parmi lesquelles des responsables politiques et administratifs ainsi que des employés des médias, ont été tuées.
Trente-deux personnes sont sous les verrous dont le principal auteur présumé de la tuerie, un commerçant de Womey de 38 ans, ainsi que d’autres qui ont incité la population locale à la révolte contre la délégation officielle alors conduite par le gouverneur de la région forestière Lancéi Condé. Ils ont, pour la plupart, été arrêtés alors qu’ils tentaient de s’enfuir vers la Côte d’Ivoire voisine.
Dans une déclaration à la presse, le ministre guinéen de la Justice, Cheick Sacko, a affirmé la détermination du gouvernement guinéen. « Dans ce dossier, le gouvernement auquel j’appartiens ira jusqu’au bout. Je promets de rendre justice et de faire payer aux coupables le prix de cette tragédie inhumaine », a déclaré le ministre.
Pour le moment, ces accusés sont détenus à N’Zérékoré, la capitale régionale, et font l’objet d’interrogatoires devant le procureur de la République. Ce sont au total dix juges qui sont désignés pour instruire ce dossier qualifié d’ « événement exceptionnel » par le garde des Sceaux, auquel il faut donner « un caractère exceptionnel », dira enfin le ministre guinéen de la Justice, Cheick Sacko.
RFI

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Politique

Guinée: 32 arrestations suite à l’assassinat d’une équipe anti-Ebola

En Guinée, depuis les tristes événements le 16 septembre dernier dans la localité de Womey, près de N’Nzérékoré où des villageois ont assassiné huit personnes en mission de sensibilisation contre le virus Ebola, les forces de Défense et de sécurité se sont déployées dans la région et ont procédé à des dizaines d’arrestations. Les autorités guinéennes ont promis de donner une leçon à ceux qui ont commis ces meurtres.
Trente-deux personnes ont été arrêtées en Guinée en lien avec les meurtres commis la semaine dernière à Womey, dans le Sud-Est guinéen.

(suite…)

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top