Politique

Affaire Hamana-Etat guinéen : L’ancien Ministre Dorval persiste « C’est un faux contrat », il est face à la presse ce lundi

L’ancien ministre du commerce, Mohamed Dorval Doumbouya en a gros en travers de sa gorge. Il était absent du pays, mais il dit avoir écouté et appris beaucoup sur cette affaire à rebondissement de 21.700 tonnes de sucres.
Aussitôt revenu, il a été vu en train de sortir du bureau de Massoud Thiam, l’inspecteur Général d’Etat. Il a rédigé un nouveau mémo dont il étalera le contenu ce lundi à la presse. Dans ce mémo, il dit constater non sans amertume, qu’il y en a qui veulent travestir la vérité.

Mais à la lecture du document, on en apprend peu de choses nouvelles. C’est la même présentation des faits que dans la note technique qu’il avait précédemment rédigée et adressée à l’inspection générale d’Etat. En gros, Dorval persiste et signe : « c’est un faux contrat ».
Il fait porter comme toujours dans cette affaire à Madame Touré Hawa Keita, la secrétaire générale du ministère du commerce, à son temps, et toujours en poste, et à Hamana lui-même.
Il maintient que la signature apposée en bas du contrat signé le 15 Septembre 2011, en faveur de Hamana, n’est pas sienne, mais plutôt une qui a été falsifiée, il maintient que le cachet utilisé est celui qui lui a été volé.
Il revient sur tous les courriers d’exonération de la cargaison, envoyés à différentes autorités, par Mme Touré et relève des incohérences.
Plus loin, il dira qu’un jour, face à son refus, l’ancien ministre délégué aux transports, Tidiane Traoré et l’administrateur général des grands projets, M. Mamadi Thalès Condé, sont passés le voir à son bureau pour le supplier de laisser exécuter le contrat de Hamana.
Il relève aussi ce qu’il estime être une incohérence dans un courrier de la société suisse Eradiana, fournisseur des 21. 700 tonnes de sucre à Hamana. Dans ce courrier, il souligne le fait que M. Hamana ait été déclaré adjudicataire du marché suite à un appel d’offres. Tout un pataquès !
La suite…
Aboubakri

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top